Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Hopper
Publié par EF041008 le 3/2/2009
 Hopper

Edward Hopper, peintre d’une certaine Amérique, est le  témoin de son temps.

Il est le peintre de la solitude urbaine ou de mélancoliques paysages de la Côte Est.
 
Il est probablement l’un des grands de la peinture Moderne Américaine.

Inclut une vidéo sur Hopper.




                                             HOTELS IN PROVINCETOWN?

        


Né en 1882 à Nyack – Etat de New-York- dans une famille de commerçants, Hopper se destine très vite à des études artistiques. Ses parents lui conseillent d'abord de
commencer par la School of Illustrating, pour y apprendre le dessin publicitaire, plus
porteur de revenus.

Puis il s'inscrit comme peintre  à la New York School of Art, où il suit les cours de William Merritt Chase. Il travaille aussi sous la direction de Robert Henri, un des pères du mouvement du Réalisme américain.


Après un périple de neuf mois en Europe, où il entend parler de Gertrude Stein ( cf News Picasso and the allure of language) , il s’installe définitivement à New-York en 1908. Il y travaille comme illustrateur et dessinateur publicitaire. Peu à peu, il quitte cette activité
pour se consacrer totalement  à la peinture.

Il voyage encore deux fois en Europe, à Paris notamment, mais aussi en Espagne. Puis dans son pays, il visite différentes régions, le Massachussetts, le Maine…

   
            Road in Maine, 1914                                           Cape Cod afternoon, 1936

En 1920, il fait sa première exposition solo à la Whitney Studio Club. Mais le succès
n'est toujours pas au rendez-vous et à 37 ans il n'a toujours rien vendu et commence sérieusement à douter de lui.

Il s'installe à Greenwhich Village, où il rencontre une de ses voisines, Jo Nivision, qui deviendra sa femme et avec laquelle il aura une relation tumultueuse et quelquefois violente.

                                                   Edward Hopper
                                                           Cliquez sur l'image

En 1924, il fit une deuxième exposition qui se révéla être une succès et les choses commencèrent à changer pour lui. En 1930, son tableau The House by the Railroad
entra au Museum of Modern Art. La même année, c'est le Whitney Museum of Art qui
fit l'acquisition de Early Sunday morning.

Dès 1930, Edward Hopper passe ses étés dans le South Truro à Cape Cod dans le Massachussetts, trois ans plus tard il s’y fait construire une maison où il se rendra régulièrement jusqu’à la fin de sa vie.
 New-York et Cape Cod, deux lieux si opposés et si complémentaires, deux endroits qui vont puissamment influencer la peinture de Hopper.
 

 
                            


Edward Hopper prend souvent pour sujet des bâtiments ou des maisons à différents moments de la journée. Tant en milieux urbain que rural. Mais partout on retrouve cette atmosphère si particulière de solitude mélancolique.
 Cape Cod va inspirer à Hopper de nombreux tableaux.

Il peint différents phares de cette région de la Nouvelle Angleterre (Highland Light 1930), mais aussi des paysages (Corn Hill 1930) ou des scènes de la vie quotidienne (Cape Cod Afternoon 1936).
 
Hopper a su reproduire avec passion et simplicité, la lumière, les couleurs et la beauté des paysages de Cape Cod. Gregory Dicum, journaliste du New York Times s’est livré à une comparaison commentée des lieux que Hopper a peints à Cape Cod et de photos récentes de ces lieux.

On retrouve toujours encore cette atmosphère paisible, presque figée rendue par les tableaux de Edward Hopper.Jusqu’à ses derniers jours, le peintre restera attaché à cette région de la Nouvelle Angleterre.

Toutefois l'a montée de l'Expressionnisme abstrait le perturbait et il n'adhérait pas à ce nouveau courant.

Il s’éteint à New York en 1967
.

Cet article a été écrit  par Jean Falsanisi.

Articles du Web sur E.Hopper
http://www.nytimes.com/interactive/2008/08/10/travel/20080810_HOPPER_FEATURE.html#

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Woodcock Lumières Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation