Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Provence Cote d'Azur > Grimaldi, Prince, Princesses et casinos
Grimaldi, Prince, Princesses et casinos
Publié par EF041008 le 11/2/2009
Grimaldi, Prince, Princesses et casinos


Le berceau de la famille Grimaldi, aujourd’hui régnante sur Monaco, est la ville de Gênes en Ligurie (Italie).

Après des luttes entre les Guelfes et les Gibelins, la famille Grimaldi quitte Gênes et ce n’est qu’en 1429 qu'elle récupére définitivement Monaco
...

Inclut une vidéo de la Princesse Grâce.









                          HOTELS A MONACO?



Dernières nouvelles de Monaco
Prince Albert au XIIIe sommet de la Francophonie


Le berceau de la famille Grimaldi, aujourd’hui régnante sur Monaco, est la ville de Gênes en Ligurie (Italie).  Cette ville s’était rendue indépendante au XIIème siècle par la création de la compagna, qui groupait tous les citoyens de la ville. Elle était gouvernée par des consuls élus annuellement mais les conflits intérieurs étaient énormes. Un des consuls élus fut Grimaldo qui exerça en 1162, 1170 et 1184.

Les grandes familles locales, les Grimaldi, les Spinola, les Fieschi et les Doria se livraient à des luttes intestines incessantes pour le pouvoir. Ces familles contrôlaient  la côte ligurienne et une partie de la côte provençale. Les Gênois s’enrichirent en transportant les Croisés. Ils firent partie de la bataille de Saint-Jean d’Acre (1104) et obtinrent des concessions dans la plupart des  ports latins du Levant ainsi que sur la Route de la Soie.

En Italie, la situation était complexe. L’avènement des Hohenstaufen en 1138  et l’arrivée de Frédéric Ier Barberousse qui souhaitait reprendre la main sur les terres au-delà des Alpes contribuait à créer une situation de conflits. Une Ligue Lombarde se créait et résistait à Fréderic Ier ; le Pape aussi contrecarrait les ambitions de l’Empereur germanique. Seul Fréderic II arriva à maîtriser la situation jusqu’à ce que le Pape s’allie aux Français pour imposer Charles d’Anjou en Sicile.

               
                     Frédéric I, Barberousse                    Fréderic II

Dans toutes les villes, des partisans du Pape ou guelfes luttent contre les partisans de l’empereur  ou gibelins. Gênes ne fut pas épargnée et les Grimaldi firent une alliance guelfe avec  la famille Fieschi. Mais le revers qu’ils connurent les obligèrent à quitter la cité-état et à aller se réfugier dans certaines villes de Ligurie, qui avaient remporté la bataille contre les gibelins, ou en Provence chez Charles d’Anjou.

Cette lutte devait continuer tout au long du XIIIè siècle et Monaco, fief de la République de Gênes, était un excellent poste stratégique, qui passait alternativement entre les mains guelfes ou gibelins.

Ce n’est qu’en 1429 que la Famille Grimaldi récupéra définitivement Monaco.


        
        Louis André de Grimaldi                       Charles III , Prince de Monaco


Dans toutes ces luttes, la famille Grimaldi installa en fait des branches un peu partout:

a) La plus importante et la plus connue aussi se situe à Monaco. La famille Grimaldi de Monaco était organisée en « albergo », famille élargie au clan. Au XVè siècle, c’est Jean Grimaldi qui organise les Règles de succession sur le Rocher : Premiers en ligne de succession sont les descendants males, légitimes ou naturels, par ordre de primogéniture.

C’est Honoré II Grimaldi, seigneur de Monaco qui commença à utiliser le titre princier vers 1612. Cet usage fut implicitement accepté par l'Espagne et le France et devint ainsi l'appellation reconnue du souverain de Monaco.

Un problème de succession arriva lorsque Antoine n’eut pas de fils pour le succéder. Il voulut alors faire jouer la règle du mariage de sa fille avec un de ses cousins mais celle-ci fit rater les plans.


                             


Elle se maria avec Jacques de Goyon Matignon, descendant d’une riche famille normande. Bafouant le Règles de succession, le Roi de France accepta Jacques de Goyon Matignon, qui devint Jacques Ier Grimaldi.

Une nouvelle pirouette devait se jouer au début du XXè siècle car la Principauté avait à nouveau un problème de succession et l’Etat français voulait être sûr de la stabilité du Rocher en cette période perturbée diplomatiquement. Louis Matignon-Grimaldi adopta sa fille naturelle Charlotte Louvet, qui s’empressa d’épouser Pierre de Polignac et devint à son tour Grimaldi.

La Princesse Charlotte, épouse de Pierre de Polignac, est la mère de Raignier III de Monaco, qui épousera Grace Kelly et aura trois enfants Caroline, Stéphanie et Albert, aujourd’hui Prince de Monaco.

                                                    
                  La Famille du Prince Rainier III, Nov 98     S.A.S Prince Albert II de Monaco
                           Photo H.Brehm/ Sygma                                 G.Luci
                 Archives du Palais Princier de Monaco     Archives du Palais Princier de Monaco

b) A Antibes et à Cagnes, la branche descend en ligne directe masculine de Grimaldo, un homme d'état génois du XIIe siècle. Elle s’est installée au XIVè siècle lors des guerres civiles de Gênes et s’est éteinte en Belgique au XXè siècle. 

Cette branche prêta beaucoup d’argent au Pape Clément VII d’Avignon, qui ne pouvait leur rendre, et leur céda finalement Antibes. A l’époque du bon Roi René, la famille s’intégrait bien au pouvoir en place. Ils fournirent de nombreux officiers, évêques et Chevaliers de Malte.

Lorsque Nice fit dédition et que la Provence devint territoire français, Antibes était d’importance stratégique, ce qui la rendait aussi très convoitée. En 1608, les Grimaldi se résignèrent à céder leur place forte d'Antibes au roi de France, pour s'installer dans leur château de Cagnes. 

                                   
                                                       Chateau de Cagnes-sur-Mer

c) C’est dans le contexte agité du XIVè siècle , dans une Provence pillée par des brigands, ravagée par la Peste que cette branche des Grimaldi s’installe à Beuil. Un de ses descendants, Jean, joua un rôle important dans la dédition de Nice, qu’il encouragea afin de laisser un accès à la mer aux Etats Sardes.

Il en fut récompensé par l’obtention de nouveaux territoires. Plus tard Annibal Grimaldi de Beuil, gouverneur du Comté de Nice, entama des discussions avec la France pour tenter de donner l’Indépendance à son territoire. Le Duc de Savoie le sut et les possessions des comtes de Beuil furent confisquées.

d)  C’est le comte Nicolas Grimaldi de Busca qui fut reçut le fief de Puget en 1704. Cette branche était de son temps et suivi le mouvement des Lumières. Elle combattit aussi aux côtés de Napoleon Ier en Russie ou lors des campagnes révolutionnaires en Italie lors du Risorgimento. Cette branche là existe toujours sous ce nom.

e) Une branche s’installa à Londres en 1685 du fait de l’exil d’Alexandre Grimaldi. Au XIXè siècle, le marquis Stacey Grimaldi et son frère revendiquèrent le droit à la succession de Monaco. D’autres branches naquirent en Sicile, Espagne etc…

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi avec l’aide de «Grimaldi.org", le site de la Maison des Grimaldi.





  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Cocteau, Provence et Littérature Maeght , Provence des peintres Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation