Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Blum
Publié par EF041008 le 6/3/2009
 Blum
Né le 9 avril 1872 à Paris, Léon Blum s’inscrit dans l’histoire politique française et reste encore aujourd’hui une figure majeur du socialisme. Grand intellectuel du XXème siècle, ses actions ne furent pas pour autant accueillies unanimement…


Léon Blum est né le 9 Avril 1872 à Paris. A l’âge de 18 ans, il entra à l’École normale supérieur mais, n’y trouvant aucun intérêt particulier, il entreprit alors des études universitaires de droit et de littérature. Il en fut licencié en 1981 et 1894.

Au début du XXème siècle, il devient critique littéraire et ses écrits lui apportèrent une renommée dans tout le milieu intellectuel parisien.
D’origine juive, Léon Blum aimait sa religion mais se disait également français. Il fut très tôt la cible d’un antisémitisme naissant au début du XX eme siècle.

Son entrée en politique commença avec l’affaire Dreyfus et il y joua un rôle important ; surtout dans la coordination des intellectuels. C’est à cette époque qu’il rencontra Jean Jaurès et qu’il entreprit son action militante au sein de la Section Française de l’Internationale Ouvrière (S.F.I.O). Avec ce dernier, il participa également en 1904 à la création d’un grand journal: L’Humanité. 

                         
               Dégradation d'Alfred Dreyfus                             Jean Jaurès

A sa mort, Jaurès lui laissa indéniablement un grand héritage idéologique mais ce fut surtout le début de la Première Guerre mondiale qui marqua son entrée en politique. Il devint chef de cabinet du socialiste Marcel Sembat et y fit ses premières armes.

En 1919, faisant parti du cercle dirigeant de la SFIO, il tenta d’insuffler une cohésion au parti socialiste pour gagner les élections législatives. Mais en vain, la droite l’emporta. Il ne quittera pas pour autant la politique et il devint député de la Seine puis secrétaire et président du groupe parlementaire socialiste.

Au début des années 1930, la grande crise économique française affaiblit la confiance des citoyens pour le gouvernement de la droite parlementaire. C’est à cet instant que l’extrême droite prit son essor.

Sur le plan international, les socialistes se divisèrent en deux camps: avec d’un coté une dominante de droite défendue par les Britanniques, les Scandinaves, les Tchèques et les Polonais. De l’autre, une tendance de gauche incarnée par l’Italie, la Suisse, la Belgique et la France. Ces derniers proposaient une lutte prolétarienne, venant du peuple ouvrier, pour reconquérir le pouvoir.

Grâce au communiste Maurice Thorez, le Front populaire naquit et permit au premier gouvernement à dominante socialiste de gagner les élections législatives de 1936. Les raisons de cette victoire sont multiples: crise économique, montée du fascisme avec Adolf Hitler, scandales financiers, émeutes et grèves ouvrières.
 
Blum devint le président du Conseil et son gouvernement fut essentiellement constitué de socialistes. Il parvint à résoudre quelque peu la crise sociale mais la situation française était telle que les opposants ne laissèrent rien passer.

L’extrême droite assomma de critiques ce gouvernement naissant et cela eu pour conséquence le suicide du ministre de l’intérieur Roger Salengro. Blum fut lui aussi victime de calomnies et subit une vague d’antisémitisme d’une très grande ampleur.

Il encaissa les insultes et les accusations comme ce fut rarement le cas dans une vie politique. « Blum incarne tout ce qui nous révulse le sang et nous donne la chair de poule. Il est le mal, il est la mort» selon les dires de Pierre Gaxotte en 1938.

Cette confrontation entre le Front populaire et leurs opposants fut également visible dans la presse française où très peu de journaux allaient dans le sens du gouvernement Blum. Ce dernier remit alors sa démission en 1937.

En 1939 éclate la seconde guerre mondiale, le Maréchal Pétain entra au pouvoir en 1940 et encouragea la Cour suprême de justice à en rechercher les responsables. Un grand nombre d’hommes politiques furent condamnés et Blum se réfugia à Colomiers pour être par la suite invité par Roosevelt à partir aux États Unis. 

                                    
                                                          Frankiln D.Roosevelt

Il fut cependant arrêté le 15 septembre 1940 et interné au château de Chazeron. Bien au-delà de Blum, ces actions étaient destinées à l’ensemble des membres du Front Populaire. Il leur était reproché d’avoir empêché le réarmement de la France au profit de réformes sociales.

Blum fut livré aux nazis et déporté en 1943 dans une petite maison à Buchenwald, à une centaine de mètres du camp. Durant cette détention, il commença l’écriture d’un ouvrage qui sera publié après la guerre sous le titre "A l’échelle humaine".

Peu de temps après sa libération, il refusa le poste de ministre proposé par de Gaulle et retourna à l’écriture d’articles dans le journal Le Populaire. Il n’abandonna pas pour autant sa passion pour la politique et devint le chef de la délégation française puis président de la conférence constitutive de l’Unesco (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture).

Blum aura également participé à la négociation pour l’annulation des dettes de guerre de la France auprès des États-Unis. Les accords Blum-Byrnes de 1946 permirent aussi la diffusion des films américains dans les salles de cinéma françaises.

De décembre 1946 à janvier 1947, il gouverna le dernier gouvernement provisoire de la république française avant l’instauration de la IVème République.

Il mourut le 30 mars 1950 dans sa maison de Jouy-en-Josas près de Versailles.

Cet article a été écrit par Caroline Robinet.

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Pagnol La femme du boulanger, Provence du cinema Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation