Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Alpilles
Publié par EF041008 le 8/3/2009
 Alpilles

Les Alpilles sont un massif montagneux situé au Nord-Ouest du département français des Bouches du Rhône. Depuis 2006, ce massif long de 30 kilomètres et large de 10 kilomètres est protégé par le Parc naturel régional des Alpilles.C’ est la terre de l’harmonie méridionale : collines, garrigues, marais…tout ici respire la paix… 

Inclut une vidéo sur les Alpilles


                                                                                                      

Crédit Culturespaces / Ferreira




Les Alpilles sont un bloc calcaire résultant du soulèvement des Pyrénées et des Alpes. Ce phénomène a entraîné le dépôt de roches sédimentaires calcaires durant l’ère secondaire qui ont ensuite été érodées au cours des millénaires.

Indissociable de l’histoire de la pierre, les villages des Baux de Provence, Saint-Rémy-de-Provence et Fontvieille ont fourni à la région une industrie de carriers, qui a permis au cours du temps de créer des merveilles comme les arènes d’Arles.

En cherchant du minerai de fer pour le compte d’industriel lyonnais en 1821, Pierre Berthier découvre près des Baux-de-Provence une roche latéritique rougeâtre, qui a une forte teneur en oxyde de fer et en alumine. Il l’appelle tout d’abord « Terre d’alumine des Baux ». Elle  sera rebaptisée plus tard bauxite. 

     
                 Abbaye de Montmajour                                       Moulin de Daudet

Seize communes composent cette entité dont le périmètre a été délimité en 1965 par son inscription à l’inventaire des sites remarquables : Aureille, les Baux-de-Provence,  Fontvieille, Eygalières, Eyguières, Lamanon, Mas Blanc des Alpilles, Maussane-les-Alpilles, Mouriès, Saint-Martin-de-Crau, Saint-Etienne-du-Grès, Saint-Rémy-de-Provence, Sénas, le Paradou, Orgon et Tarascon.

Ces communes appartenant à 5 cantons différents (Arles, Tarascon, St-Rémy-de-Provence, Eyguières et Orgon) et sont pour la plupart dans le pays d’Arles.

Avec près de 2000 exploitations agricoles réparties sur le territoire des 16 communes dont plus de la moitié de moins de 5 hectares, l’agriculture des communes des Alpilles se divise en 2 groupes : l’agriculture de massif et l’agriculture de plaine (vigne et olivier sont les 2 cultures principales du massif).

En matière de faune, le représentant royal de cette formidable région est l’aigle de Bonelli. La terre des Alpilles convient bien à cet animal méditerranéen : il aime les milieux forestiers, les garrigues et les vignobles…


                            


Ce splendide rapace qui, originellement, occupait la totalité du pourtour méditerranéen faillit bien disparaître victime de la raréfaction des proies, des produits toxiques utilisés dans l’agriculture, de la mauvaise réputation des "becs crochus", parfois de tirs malheureux. Sa population, en fort déclin depuis les années 1960-1970, estimée à 60 couples environ en 1975 n’était plus que de 29 couples en 1992 et 26 couples seulement subsistaient dans les Alpilles en 2002.

Grâce au Plan National de Restauration, un suivi de la population et des sites de nidification, un aménagement des lignes électriques haute-tension ont été mis en place. Ces actions laissent espérer des jours meilleurs pour cette espèce.
Une attention aussi grande est consacrée au vautour percnoptère qui est sur le point de disparaître de la région.


                        
                                          © Fondation Prince Albert II de Monaco

 
En matière de flore, on trouve des habitats naturels de plusieurs types ; habitats forestiers, avec son chêne vert, son pin d’Alep, habitats de pelouse sèche, symbole des activités traditionnelles et pastorales de la région, habitats rocheux, qui abrite la fougère Doradille de Pétrarque, le Hibou Grand Duc ou les chauves-souris ou encore habitats humides, qui abritent marais, gaudres, mares... et leurs lots d’insectes et d’amphibiens (crapaud calamite, pélobate cultripède, la Rainette méridionale, le Triton palmé ou la grenouille rieuse…).

Ressource précieuse de ce climat méditerranéen, l’eau est présente dans ces massifs en apparence aride. En provenance de la Durance ou du Rhône, l’eau des Alpilles a longtemps alimenté Arles l’antique.

Les eaux de la Durance ont été détournées dès le 16ème siècle et on compte aujourd’hui 3 canaux d’irrigations qui permettent le maintien fragile d’une agriculture.

Le petit train des Alpilles propose d’Arles à Fontvieille de découvrir les merveilles de la région et notamment l’abbaye de Montmajour.


Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi




  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Mercantour Monaco , riviera et casinos Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation