Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Provence Cote d'Azur > Van Gogh, Provence des peintres
Van Gogh, Provence des peintres
Publié par EF041008 le 21/3/2009
Van Gogh, Provence des peintres

Vincent Van Gogh né le 30 Mars 1853 à Groot-Zundert aux Pays-Bas. La vie de Vincent Van Gogh est indissociable de la vie de son frère, Théo, qui le soutint tout au long de sa vie.

En 1886, il rejoint son frère à Paris et s'y installe. Son frère dirige maintenant la succursale Goupil, installée à Paris. Il sympathise avec Pissaro, Seurat et Gauguin. Pissaro l'initie aux théories nouvelles de la lumière...
















 
    Nouveauté Amazon

    Mi-25 Van Gogh -Coffret-

 
Vincent Van Gogh né le 30 Mars 1853 à Groot-Zundert aux Pays-Bas où son père Théodore exerçait la fonction de pasteur.

La vie de Vincent Van Gogh est indissociable de la vie de son frère, Théo. Sept cents lettres de leur correspondance soutenue, décrivent précisément la vie quotidienne du peintre.

La famille de Van Gogh appartient à la bourgeoisie. Van Gogh n'aime ni l'école, ni les études ni l'internat. A 15 ans, grâce à son oncle, il travaille pour le marchand d'art Goupil et Cie. Cela lui permet d'aller quelques temps à Londres. 

Cette période est heureuse, il gagne sa vie, il aime son métier, il est amoureux.
Malheureusement son bonheur ne dure pas, la jeune fille ne l'aime pas, envoyé à Paris par son employeur, il dénonce les méthodes mercantiles de sa branche , il est licencié. 

Il songe à devenir pasteur et prépare l'école évangéliste de Bruxelles. Malgré une charité et un sens du sacrifice exacerbé qu'il exerce auprès des mineurs du Borinage, il est désavoué par l'Eglise. Il Il en gardera de cette époque l'image de la misère humaine. 

              
                                            Les planteurs de pommes de terre, 1884

En 1880, il se rend à Bruxelles pour étudier la peinture. Il est soutenu matériellement par Théo. Sa peinture est encore sous influence. Il copie des gravures sur bois et des lithographies; il s'inspire de Millet. Mais il est insatisfait; il détruit de nombreuses toiles.

En 1881, fâché avec son père et ignoré par une de ses cousines, il part s'installer à La Haye. Il est malheureux, il écrit à son frère: " On hésite à m'accueillir à la maison comme on hésiterait à recueillir un grand chien hirsute. il gênera tout le monde". Il se lie avec une prostituée , Sien, mère d'un enfant et enceinte d'un deuxième, qui sera pour lui le symbole du désespoir.

Il rompt avec son milieu, découvre les lectures de Zola qui nourriseent sa vision du monde.

                        
                                             Les mangeurs de pommes de terre, 1885

En 1882, il commence la peinture. l'apprentissage est douloureux, mais il persévère.
socialement il s'isole de plus en plus. En 1884, il part à Nuenen, la vie pénible des paysans, la pauvreté dans les chaumières, le touche profondément. Il commence à cette période à parcourir les routes, il se pose au milieu des champs pour composer.
De cette époque il sortira : "Les Mangeurs de Pommes de Terre". Oeuvre qu'il qualifiera comme étant" Ce qu'il a fait de mieux"

En 1886, il rejoint son frère à Paris et s'y installe. Son frère dirige maintenant la succursale Goupil, installée à Paris. Il sympathise avec Pissaro, Seurat et Gauguin. Pissaro l'initie aux théories nouvelles de la lumière. Dans la boutique du père Tanguy, et sous l'égide des toiles de Cézanne, il se lie d'amitié avec Signac.

Cette période est très importante dans son oeuvre. ses toiles s'éclaircissent, il fréquente des peintres, comme le Marseillais Monticelli,  qui enrichissent ses connaissances techniques. Malheureusement son goût prononcé pour les maisons closes et l'absinthe l'épuise. 

                  Coffret les Trésors de Van Gogh  Coffret 2vol Van Gogh
                                          Cliquez sur les photos

En 1889, Van Gogh apprend le mariage de son frère. Il ressent ça comme un abandon. Il part pour Arles. Le voyage était placé sous un mauvais augure. Après avoir traversé la France pendant 16 heures , il arrive en Arles sous la neige. 

Il habite au 30 rue Cavalerie, au restaurant Carrel qui fait aussi hotel. mais tout n'est pas rose. les commerçants et autres logeurs abusent de leurs avantages. Le Sud est devenu une région très prisée. Vincent va en justice, et le juge tranche en sa faveur. Van Gogh perçoit des remboursements.

Après le froid et le neige, c'est le printemps lumineux et ensoleillé qui le séduit. Il fait une escapade de 5 jours aux Saintes-Maries-de-la-Mer, et la Camargue l'éblouit.

Vincent Van Gogh s'est trouvé une maison: "La Maison Jaune", place Lamartine. elle est spacieuse, lumineuse, mais vide. Il veut créer un endroit où se retrouveraient des peintres. L'idée échoue. La solitude s'installe. 

                               
                                                       La maison jaune, 1888

Après ses grandes promenades, chargé de tout son matériel (toiles, chevalet, peinture), il a de nouveau recours aux prostituées et à l'alcool.
Gauguin le rejoint. ils ne s'entendent pas, leurs querelles sont violentes. Seules l'absinthe et les femmes les unissent. Van Gogh tente de tuer Gauguin puis se coupe l'oreille gauche.
Il est interné et retourne dans sa solitude.

La peinture de Van Gogh ne se vend pas. Son frère lui fournit un soutien matériel. La production du peintre est prolifique, il peint toutes les personnes qu'il aime. Le facteur Rollin et toute sa famille, Mme Ginoux et son café, les Arlésiennes (dont une peinte en 3/4 d'heures), il peint les champs, sa maison, les ponts. Tout est inspiration...
 
    
    La chambre de Van Gogh à Arles , 1888                       Le café de nuit, place Lamartine, Arles, 1888

Depuis qu'il a tenté de tuer Gauguin et qu'il s'est coupé l'oreille, il sait que sa santé mentale est fragile. Il est épileptique, et probablement syphilitique. Il demande à être interné dans un asile près de Saint-Rémy de Provence. Il y reste un an..

La peinture de cette période est très caractéristique. Tout est en spirale, éblouissement, tourment. Il quitte Saint-Rémy et en mai il s'installe à Auvers sur Oise, près de son frère.

Le monde entier se souviendra de cette période qui sera pourtant extrêmement brève: 1 an et 2 mois. Mais Auvers , c'est la collaboration avec le Docteur Gachet, ses portraits, c'est l'Eglise d'Auvers, les maisons aux toits de chaume, sa foile qui atteint son paroxysme. 

                  Les peintures magistrales de Van Gogh  Vincent van Gogh - Les lettres : Edition critique illustrée, coffret 6 volumes
                                                   Cliquez sur les photos

Lorsque Vincent apprend que son frère veut retourner aux Pays-Bas, au même titre qu'il a vécu le mariage comme une trahison, la naissance de son filleul comme le reflet de son échec sentimental, il pense que ce départ est un abandon.

Il part dans la campagne et au milieu d'un champs sous le soleil de Juillet il se tire un coup de pistolet en pleine poitrine. Il mettra deux jours à mourir dans les bras de son frère. 

Il meurt le 29 Juillet 1890.

L'osmose entre les deux frères est telle que Théo sombrera dans la folie deux mois après la mort de Vincent et décèdera 6 mois plus tard.

Les deux frères Van Gogh sont enterrés dans le cimetière d'Auvers sur Oise
.

Cet Article a été écrit par Agnès Bressot.




  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Char, Provence des poetes Crémieux Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation