Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Pons
Publié par EF041008 le 26/10/2008
Antoinette de Pons, marquise de Gercheville, était fille de Sieur de Pons , chevalier de l’ordre du Roi et Lieutenant pour sa Majesté au gouvernement de Saintonge. 

Elle avait rencontré Henri IV, qui avait été  subjugué par sa beauté.

En bonne intelligence avec le Père Coton, confesseur du Roi , elle porte une grande attention aux peuplement des colonies françaises d’Amérique et à leur conversion au catholicisme
...







Antoinette de Pons, marquise de Gercheville, était fille de Sieur de Pons , chevalier de l’ordre du Roi et Lieutenant pour sa Majesté au gouvernement de Saintonge. 

Elle épouse en première noce Henri de Silly, conte de la Roche-Guyon. D’un second mariage en 1594 avec Charles du Plessis-Liancourt, Comte de Beaumont et Gouverneur de Paris, elle a Roger du Plessis, duc de la RocheGuyon, pair de France.
Elle refuse de porter le titre de son second mari, pretextant  que Gabrielle d’Estrée portait déjà ce titre ; le Roi lui octroie alors le titre de Marquise de Guercheville.

Elle avait rencontré Henri IV, qui avait été  subjugué par sa beauté. D’après la Princesse de Conti, dans son histoire des Amours d’Henri IV ( nommé le Vert-Galand pour ses talents de séducteur), elle « était très belle, encore jeune et parut si aimable aux yeux de ce grand Roi, qu’il oublia la Comtesse de Guiche ; sa passion alla même si loin qu’il parla de mariage , voyant qu’elle ne voulait point l’écouter autrement ». 
                                                
Antoinette est restée dans les mémoires comme pieuse et vertueuse. Henri IV n’ayant pu l’avoir comme maîtresse, ni femme , la nomme dame d’Honneur de Marie de Médicis et deviendra la Première Dame d’Honneur.

En bonne intelligence avec le Père Coton, confesseur du Roi , elle porte une grande attention aux peuplement des colonies françaises d’Amérique et à leur conversion au catholicisme.

Voyant des entraves apparaître du côté calviniste, Antoinette de Pons organise une souscription à la Cour et contribue à débloquer la situation afin que les missions puissent partir. Elle contribue au financement et à la fondation de la Colonie de l’Ile de Monts Déserts dans le Maine actuel.
C’est cette colonie jésuite du Saint-Sauveur ainsi que celle de Sainte Croix et de Port Royal qui fut brûlée par Samuel Argall.

La dévotion d’Antoinette de Pons pour l’Etat et le Roi contribuèrent à lui donner le titre de souveraine du Canada.  Son influence s’accrut lorsqu’elle présenta Richelieu à la Reine. Elle mourut à Paris en 1632.

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi.



 

 

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Champlain, fondateur de Québec Membertou Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation