Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Nostradamus
Publié par EF041008 le 10/4/2009
 Nostradamus


Michel de Nostradame, plus connu sous le nom de « Nostradamus »,  est né le 14 Décembre 1503 à Saint-Rémy de Provence.Son grand père rejette la religion juive pour se convertir à la religion catholique. Il évite ainsi l'Inquisition.

Il voyage en Italie et s’intéresse à l’Alchimie.
En 1549, il publie des Almanachs et des Prédictions déjà sous forme d’énigmes. Ses  almanachs deviennent très populaires. Ils sont vendus sur les foires et marchés.

Il en dédie un à Catherine de Médicis, reine férue d’astrologie et de sciences occultes...









Michel de Nostradame, plus connu sous le nom de « Nostradamus »,  est né le 14 Décembre 1503 à Saint-Rémy de Provence.

C’est une période où l’Inquisition fait rage et le grand-père de Michel de Nostredame, rejette la religion juive pour se convertir à la religion catholique. Il évite ainsi l’expulsion de Provence et la saisie des biens. Ce qui explique le choix d’un nom aussi explicite.
 

La famille Nostredame, au sens large est très aisée, les aïeux ont vécu à la cour du Roi René. C’est aussi une famille d’érudits. Ils sont très implantés en Provence.
 Nostradamus est issu d’une famille nombreuse, son père devient notaire après avoir été commerçant. 


                                


Très jeune il est envoyé à Avignon pour étudier, il y passe l’équivalent du Bac (Maître ès arts).
 Dès cette période il est confronté aux deux éléments qui façonneront sa vie future.Son goût pour l’astrologie, ainsi que la médecine. La terreur que sème la peste, le fascine. Elle l’oblige à quitter Avignon pour retourner à Saint Rémy. 
 

A 19 ans, face à cette pandémie récurrente qui dépeuple l’Europe, il s’inscrit à la Faculté de Médecine de Montpellier. Il parvient à soigner nombre de  pestiférés, en respectant quelques règles d’hygiène de base et en ayant toujours sur lui des pastilles de rose ou des « boules de senteur » dans ses poches.
 


                            470 ans d'histoire prédites par Nostradamus : 1555-2025     Nostradamus révélé de 1560 à 2520 : La clé des Centuries
                                                  cliquez sur la photo


En 1531, il se marie à Agen avec la fille d’un notable. Ils auront deux enfants. Ils s’installent à Agen et sa réputation de médecin dépasse les limites de la région. On raconte qu’il sait guérir de la peste.
 Sa bonne réputation lui joue des tours, l’Inquisition toujours active lui reproche ses fréquentations (Scaliger) et son goût pour Luther.

Ayant perdu sa femme et ses enfants, il quitte la région et pendant 6 années il traverse la Provence, évitant d’attirer l’attention sur lui. Puis il finira par s’installer en Arles.
Sa passion pour les astres s’affirme. En 1547 à Salon de Provence, il épouse en seconde noce une veuve fortunée : Anne Ponsart, ils auront trois enfants. 


                        DG Diffusion - Jeu de cartes - Divinatoires - Cartes de Nostradamus - 78 Cartes     DG Diffusion - Jeu de cartes - Divinatoires - Tarot de Nostradamus
                                             cliquez sur la photo


César, l’aîné sera le premier historien de son père et de la Provence , et maire de Salon. La famille habite (place de la poissonnerie) la maison de l’actuel « Musée Nostradamus ». il fait latiniser son nom et passe de Nostredame à Nostradamus (nous donnons les choses qui sont nôtres).
 

Il voyage en Italie et s’intéresse à l’Alchimie.
En 1549, il publie des Almanachs et des Prédictions déjà sous forme d’énigmes. Ses  almanachs deviennent très populaires. Ils sont vendus sur les foires et marchés.

Il en dédie un à Catherine de Médicis, reine férue d’astrologie et de sciences occultes.
Nostradamus commence à développer des visions (probablement liées à des crises d’épilepsie), ainsi que des dons de prophétie. 


                    Les Prophéties de Nostradamus         Nostradamus : L'Éternel retour
                                                      Cliquez sur la photo


Il devient l’astrologue attitré de la reine Catherine de Médicis.
 En 1555, il publie la première version des Centuries. Le succès est immédiat, même si la compréhension de l’ouvrage reste obscure, Nostradamus mêlant à la fois des mots latins grecs et provençaux.

Ses prophéties font fureur.Celle de la mort du roi Henry II, restant une des plus célèbres.
 
Tout ce succès lui attire des haines vivaces. Il est accusé d’hérésie, de sympathie avec les Réformés. Le Roi ne l’aime pas. Il est arrêté et enfermé au Château de Marignane.

Mais une fois retourné à Salon de Provence (autrefois Salon de Craux), la Reine vient lui rendre visite
.
 
Il rédige son testament le 17 Juin 1566 et meurt le 2 Juillet comme prévu dans ses prophéties.

Ses ossements sont ensevelis à Salon de Provence (Chapelle de le Vierge de la Collégiale de Saint-Laurent), mais la sépulture sera violée comme prévue par Nostradamus.

Cet article est écrit par Agnès Bressot.



  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Defferre Suffren Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation