Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Argall
Publié par EF041008 le 18/10/2008
Argall

Samuel Argall, aventurier et officier naval du Roi d'Angleterre, fut l'un des premiers à aborder la Virginie.
Son histoire est intimement liée à celle de Pocahontas.
Il remonta en terre acadienne et y détruisit les colonies françaises
.

















 

Samuel Argall, aventurier et officier naval,  est né à Bristol ( Angleterre) en 1572. 
Il fut l’un des premiers aventuriers à aborder en 1609 la Virginie par une voie maritime nouvelle ( via les Açores et les Bermudes), qui était plus rapide et lui permettait d’éviter les Espagnols.

Le premier port qu’il aborda fut Jamestown, où il trouva une colonie anglaise dans un état épouvantable, au bord de la famine. Il leur remit les provisions qu’il avait en trop et revint en Angleterre. 

Il revint dans cette colonie en 1610 au moment où le Gouverneur Royal Thomas West, 3eme Baron de La Warr commençait une campagne contre les Indiens en Virgine. Ce dernier fut remplace par Sir Thomas Dale, auprès duquel servit Samuel Argall.

Il commença des incursions sur la rivière Potomac  en 1613 et entreprit des discussions avec les Indiens Potawomecks. C’est dans cette tribu qu’il découvrirent la présence de Pocahontas, fille de Wahunsunacock, Chef de la Confédération Powhatan. Argall décida de la kidnapper et de la ramener sur son bateau.Leur but était de l’utiliser en monnaie d’échange contre des prisonniers et des armes que les Indiens avaient volés.Les Powhatan rendirent les prisonniers mais pas toutes les armes. Pocahontas resta prisonnière. Pendant sa captivité, elle se convertit au christianisme  et se maria avec John Rolfe en 1614.

                                          

Argall continuait ses incursions , notamment dans le Nord où il découvrit les colonies françaises d’Acadie ; il détruisit ainsi les campements fraçais de Sainte-Croix et Port Royal en Nouvelle Ecosse, ainsi Saint-Sauveur dans les Monts Déserts. 

Sa réputation était celle d’un homme tyrannique et autocratique, ayant peu d’estime pour les populations pauvres.
Il retourna en Angleterre en 1619, enrichi par les différents commerces organisés en toute impunité.

Il continua sa carrière en combattant en Algérie ; nommé chevalier en 1623 par le Roi James I, il combattit les Espagnols en 1625 et perdit sa bataille aux portes de Cadiz. Il mourut en 1626.

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi.




 

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Tudor, le Roi de la glace Verrazzano, découvreur de New York Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation