Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Catalogne > Jacques Ier Espagne , conquérant d'Ibiza
Jacques Ier Espagne , conquérant d'Ibiza
Publié par EF041008 le 19/4/2009
 Jacques Ier Espagne , conquérant d'Ibiza

Jacques Ier, dit le Conquérant ( Jaume I el Conqueridor), est né à Montpellier le 2 février  1208 .
 
Jacques Ier rêve de nouvelles conquêtes. Les conquêtes se feront dans deux directions : la Méditerranée et la péninsule ibérique.

Pendant son règne, la Catalogne se renforcera...












Jacques Ier, dit le Conquérant ( Jaume I el Conqueridor), est né à Montpellier le 2 février  1208 .

Il est le fils de Pierre II qui, auprès du Comte de Toulouse et des Cathares,  a combattu les Papistes et les Croisés à la bataille de Muret en 1213, bataille au cours de laquelle Pierre II meurt et Jacques est fait prisonnier par Simon IV de Montfort. Il a alors 6 ans. Après négociation, il est rendu aux Catalans et commence une éducation au château de Monzon auprès des Templiers.

Après la régence de Sanche de Provence, Jacques Ier reprend les rennes du pouvoir. L’Espagne est en pleine Reconquista, reconquête des terres prises par les Musulmans.

Après l’effondrement  de la dynastie omeyyade de Cordoue au XIè siècle, l’empire musulman est divisé et la reconquête plus aisée. Les Chrétiens sont eux plus soudés et récupèrent des terres. La victoire de Las Navas de Tolosa  en 1212 casse le mythe de l’invincibilité des Almohades et le futur émirat de Grenade passe un accord de vassalité avec les Castillans.

                       Histoire de l'Espagne    Histoire des Espagnols, VIe-XXe siècle
                                                     Cliquez sur les images

Dans ce contexte, Jacques Ier rêve de nouvelles conquêtes. Il ne peut les faire sans le soutien de sa noblesse qui est alors en rébellion. Il négocie avec eux  puis accorde des droits spécifiques aux navigateurs catalans de Barcelone ( priorité de charge des bateaux catalans par rapport aux bateaux étrangers).

Fort de cette solidification politique, il commence ses conquêtes. Suite aux prises de position anti-papistes et à la défaite de Muret, le Nord lui est fermé. Les conquêtes se feront dans deux directions : la Méditerranée et la péninsule ibérique.

Il va donc attaquer le Sud les terres maures. Les Baléares sont un repère de pirates redoutables sur mer ; il faut donc les soumettre. Il conquiert Majorque en 1229 et Ibiza en 1235.

En matière terrestre, Valence tombe en 1238. D’autres villes tomberont jusqu’à la chute de Murcia en 1266. C’est en 1271 qu’un traité est signé et que le Valencia Catalan est officialisé.

En parallèle, il signe en 1258 avec le roi de France, Louis IX, le traité de Corbeil. Louis IX cède tous les droits qu’il avait sur les comtés de Barcelone, Urgel, Bésalu, Roussillon, Empuries, Cerdagne, Conflent, Girone et Ausonne. De la même façon Jacques 1er cède à Louis IX tous ces droits Carcassonne, Razès, Béziers, Minerve, Agde, Albi,  Rodez, Cahors, Narbonne, Puylaurens, Quéribus, Castelfizel , Fenouillet, Pierrepertuse, Millau, Gévaudan, Grèzes, Nîmes, Toulouse,  St Gilles  et tous les domaines ayant appartenu à feu Raymond, comte de Toulouse.

Seule Montpellier reste sous sa domination. C’est sa ville natale et la ville de sa mère. Ayant partagé ses Etats entre ses fils, Pierre et Jacques, Montpellier revient à ce dernier. Montpellier sera un foyer culturel, intellectuel et scientifique important.

Cette clarification territoriale et ces victoires méditerranéennes lui permettent de renforcer le commerce en Méditerranée. Il négocie des passages et mouillages en Afrique du Nord, en Sicile, à Malte, à Chypre et en Crète. Les marchands catalans peuvent ainsi atteindre Constantinople, Damas et Alexandrie. La Catalogne s’érige alors enfin en rivale de Gênes.

Cette force marchande réconforte la Noblesse catalane et un sentiment d’appartenance à un substrat politique commun se forge. Les villes se renforcent ; il crée des hôtels de ville comme à Collioure. Il créé à Barcelone le Consell de Cent, conseil municipal , domaine exclusif des hautes classes de la cité : les patriciens, les plus riches marchands et les artisans aisés.

Il créé aussi le Consulat de la Mer, haute cour qui s’occupait des affaires maritimes et commerciales.

Enfin il créé les Corts qui contrôlaient l’action du Roi et de ses officiers, tout en permettant au monarque d’obtenir les subsides nécessaires au financement de ces initiatives.

Il intensifie la vie diplomatique et envoie des ambassadeurs dans les grands pays.

Il meurt en 1276 à Valence à l’âge de 68 ans. Il aura été un grand roi, moderne et victorieux.







 

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Scipion Caton Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation