Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Catalogne > Rafols Casamada
Rafols Casamada
Publié par EF041008 le 28/4/2009
 Rafols Casamada

Albert Rafols-Casamada est né en 1923 à Barcelone, d’une famille de peintres ( son père) et critique d’art ( sa mère).









Albert Rafols-Casamada est né en 1923 à Barcelone, d’une famille de peintres ( son père) et critique d’art ( sa mère).

Il continue la tradition familiale de baigner dans le milieu artistique en se mariant avec une peintre Maria Girona, elle-même  nièce du peintre et critique d’art Rafael Benet.

Il commence sa vie artistique par la poésie et baigne dans la génération de 27, la poésie catalane contemporaine et les mouvements de l’avant-garde qui ont précédé la deuxième guerre mondiale.

En 1942, il étudie l’architecture à l’université de Barcelone et à partir de 1945, il opte pour la peinture. Il fait sa première exposition à la galerie Pictoria à Barcelone.

Il s’oppose à l’académisme en vigueur dans l’après guerre et participe à des expositions collectives présentées aux galeries Laetanes à Barcelone de 48 à 57.


                                 


Grâce à une bourse octroyée par le Cercle Maillol de l’Institut Français de Barcelone, Rafols Casamada se rend à Paris dans les années 50. Il voyage en Hollande e en Belgique ; il réalise des céramiques.

Il découvre les travaux de Cézanne, de Matisse et ses premières œuvres évoquent l’influence de Picasso, Braque et Miro. Ce dernier, ainsi que Manessier et De Stael le conduiront vers l’abstraction.

A la fin des années 50, il découvre l’Expressionisme abstrait américain avec des peintres comme Rothko, Motherwell, Newman et Kline.

En 1962, il travaille en tant que professeur à l’Ecole Elisava, qui évoluera vers l’Ecole d’art et de Design Eina. Il participe en 1966 à la « Capuchinada » ( du nom du couvent des Capucins de Saria où ils se retrouvaient), un des actes décisifs du mouvement anti-franquiste : ils constitueront le Syndicat Démocratique de l’Université de Barcelone.

Son attrait pour la poésie et la sémiologie l’influenceront et il intègrera la notion de poésie visuelle. Parallèlement son intérêt pour l’objet réel et le quotidien le pousseront à effectuer des  collages.  C’est dans ce contexte que l’on peut voir dans les travaux de Rafols-Casamanda une relecture du Pop Art.

En 1977, il est nommé membre de la commission des activités de la Fondation Miro.

De nombreuses expositions seront organisées dans les années 80 notamment à la Fondation Miro. Son œuvre littéraire n’est pas en reste car une anthologie de son œuvre littéraire est faite en l’an 2000 : Signe d’Air, Obra poetica ( 1939-1999). 

Il meurt le 17 décembre 2009.


 
  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Miro Gaudi Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation