Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Catalogne > Tapies, la Catalogne des peintres
Tapies, la Catalogne des peintres
Publié par EF041008 le 24/6/2009

Antoni Tapiès est né en 1923 à Barcelone, dans une famille très attachée à la Catalogne. Il découvre l’art contemporain grâce à la revue « D’Aci i D’Allà » de Décembre 1934 qui est consacrée aux avant-gardistes.




Antoni Tapiès est né en 1923 à Barcelone, dans une famille très attachée à la Catalogne. Il découvre l’art contemporain grâce à la revue « D’Aci i D’Allà » de Décembre 1934 qui est consacrée aux avant-gardistes.

Il fait ses premières armes en peintures en peignant les plus grands :  Van Gogh, Picasso… Il s’intéresse aussi vivement à la littérature, la philosophie et la musique : ses références sont Nietzsche, Schopenhauer, Sartre et en musique Brahms et Wagner.

A partir de 1947, il fréquente les milieux artistiques avant-gardistes, et notamment Joan Brossa, qui avait déjà rencontré Joan Miro, et le philosophe Arnau Puig. En collaboration avec Brossa, Puig et les peintres Modest Cuixart, Joan Ponç et Joan-Josep Tharrats, il fonde la revue Dau-Del-Set. 


                      


Il expose dans la foulée aux Salons d’Octobre de Barcelone et ses œuvres sont marquées par le surréalisme. Il expose entre 1948 et 1957 dans différentes manifestations organisées par les Galeries Laietanes.  Cela lui vaudra d’obtenir une bourse du gouvernement français et va s’installer à Paris.

Il rencontre Picasso et se fait remarquer. Il est sélectionné pour le prix de Carnegie Institute et il expose à Venise et à Pittsburg. Il part finalement pour un voyage aux US où il expose à New York à la Martha Jackson Gallery. Celle-ci le pousse à exposer dans de nombreuses villes aux Etats-Unis. Il reçoit des prix du monde entier et sa renommée augmente.

EN 1960, il expose au MOMA de New York ainsi qu’au Guggenheim Museum « After Picasso , before Miro »… Ses couleurs sombres, couleur magma, rouge sang ou noir désespoir plaisent…Il jette des lettres sur le tableau, ses personnages sont des ombres qui volent et ses compositions sont galactiques ou lunaires. Ainsi en est-il de « Les yeux du feuillage » ou de «  Londres hindouiste » tous deux faits en 1949. Tout est en apesanteur .

Tapiès participe en 1966 à la « Capuchinada » une réunion d’étudiants au couvent des Capucins de Sarrià, qui a pour but de constituer le Syndicat Démocratique de l’Université de Barcelone.

Il fait sa première exposition à la galerie Maeght en 1967 et le Musée d’Art Moderne de Paris organise une rétrsopective en 1973.

C’est à la fin des années 60 que l’artiste montre un intérêt pour l’objet : il créé des sculptures, ses tableaux s’enrichissent de métaux et de bois. Il continuera dans cette voie pour enrichir son art.

En 1990,  la Fondation Tapiès est inaugurée à Barcelone dans un bâtiment créé par l’architecte Lluis Domenech i Montaner . son but est d’y présenter ses œuvres et celles des artistes contemporains de Catalogne.

 


  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Olivares Fanelli Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation