Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Sienne
Publié par EF041008 le 28/7/2009
 Sienne

Selon la légende Sienne a été fondée par Senius, fils de Remus, le frère de Romulus et fondateur de Rome.

Cette République de Sienne était en constante rivalité avec Florence, particulièrement dans la querelle des investitures et du conflit entre les Guelfes ( partisans du Pape, représentés par Florence) et le Gibelins ( partisans de l’Empire germanique)...














Sienne est née comme colonie romaine et a connu une histoire mouvementée sous l’Empire et le Moyen-Age.

Ce sont les évêques Conti puis les Consoli qui accompagnèrent cette ville au fait de sa gloire. Toujours en rivalité avec Florence, elle gagne en 1260 une victoire qui la porte au fait de son hégémonie…

Selon la légende Sienne a été fondée par Senius, fils de Remus, le frère de Romulus et fondateur de Rome. Née à l’époque romaine, cette ville est restée relativement modeste à cette époque, mais son influence s’accrut en même temps que le développement de la via Francigena , provenant des Alpes.

Les Lombards ayant envahi la région ne voulaient pas garder l’ancienne route romaine et ont  re-routé la voie nord- sud par Sienne. Son implentation sur la route de Rome en fit un important centre postal , financier et commercial.

Les Siennois font du commerce avec les foires de Champagne , où ils se fournissent en draps français et flamands. Sa force est telle qu’elle peut se permettre en 1167 de devenir indépendante et de rédiger une constitution en 1179.

                 


Cette République de Sienne était en constante rivalité avec Florence, particulièrement dans la querelle des investitures et du conflit entre les Guelfes ( partisans du Pape, représentés par Florence) et le Gibelins ( partisans de l’Empire germanique).

C’est dans ce cadre que les Siennois connurent une grande victoire contre les Florentins en 1260 : la victoire de Montaperti. Suite au meurtre en 1258 de Tesauro Beccharia, abbé de Valombrosa, soupçonné de comploter à Florence pour l’arrivée des Gibelins, les Florentins levèrent une armée composée de seigneurs et soldats venant de plusieurs villes : San Gimignano, Bologna, Prato, Lucca, Orvieto, San Miniato, Voltera et Colle Val d’essa.


            


A la suite de cette victoire siennoise, les soldats allemands qui avaient combattu auprès des soldats de Sienne utilisèrent une partie de leur paye pour financer la construction de l’eglise San Giorgio de Pantaneto.

Cette victoire donna bien sûr confiance aux Siennois, qui se dépolyèrent encore plus. L’université qui avait été construite en 1240, développa une faculté de médecine et de droit.

La stabilité politique assurée par le « gouvernement des neuf » ( 1287-1335), permit le lancement d’une politique de grand travaux.  On demande à Giovanni Pisano d’ agrandir le Duomo, fondé au XIIes. Il ne pourra pourtant n’en réaliser que le bas.



                     


 En parallèle, on commence la construction du Palazzo Pubblico dont le campanile se devait d’égaler le Dôme afin de montrer que le pouvoir civil égalait le pouvoir religieux. Le Palais était surmonté de la Torre de Mangia et la Chapelle sera édifiée plus tard après la Grande Peste ; ce palais reste un des plus beaux exemples de palais gothique de Toscane.

Enfin célèbre dans le monde entier, la Piazza del Campo a été construite au point de rencontre de trois collines et impose sa forme majestueuse en valve de coquille, entrecoupée de neuf sections en briques rappelant le gouvernement des Neufs.

La ville perdit son statut de République lorsqu’elle fut intégrée au Duché de Toscane. En effet les luttes intestines et la moindre richesse des marchands et des banquiers eurent raison de son indépendance, et ce malgré la résistance de 700 familles siennoises.

Conscient de sa force et sa personnalité, le peuple siennois resta attaché à ses vieux quartiers( les 17 contrade) et maintint la tradition du Palio, qui évoque les fastes de l’ancienne république. Cette commence par un défilé en costumes pour se terminer par deux jours de courses à cheval sur la Piazza del Campo. Les festivités culminent par un grand dîner dans la rue principale du quartier vainqueur. Le héros du jour, le cheval, se voir offrir ses fourrages préférés…

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi.

 


  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Réformateurs Florence Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation