Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Toscane > Botticelli
Botticelli
Publié par EF041008 le 9/9/2009
 Botticelli

Alessandro di Mariano di Vanni  Filipepi, dit Botticelli est né à Florence en 1445.

Il entre dans l’atelier de Filippo Lippi en 1464 et y travaille jusqu’en 1467. Il entre aussi dans l’atelier de Verrocchio. C’est à cette époque qu’il opte pour son nom d’Andréa Botticelli.

Sa renommée dépasse le simple cadre de la Toscane...

Inclut une vidéo sur Boticelli.



Nouveautés livres

                   D'Art D'Art    Histoire de l'art



Alessandro di Mariano di Vanni  Filipepi, dit Botticelli est né à Florence en 1445. Son père est un modeste tanneur du quartier Ognissanti de Florence. Mais il est dans la tradition des bons artisans de la rive droite de l’Arno.

 Comme ses contemporains Verrocchio ou Brunelleschi, il fait des études d’orfèvre. Il en garde le goût de la ciselure et de la minutie. Il entre dans l’atelier de Filippo Lippi en 1464 et y travaille jusqu’en 1467. Il entre aussi dans l’atelier de Verrocchio. C’est à cette époque qu’il opte pour son nom d’Andréa Botticelli.

Il installe son atelier dans le quartier bruyant et laborieux de l’Ognissanti. Sa renommée dépasse le simple cadre de la Toscane. A la demande du banquier Zanobi del Lama, il réalise l’ »Adoration des Mages » en 1475 , destiné à Santa Maria Novella.

Lors de la conjuration des Pazzi où Julien de Médicis est tué et Laurent blessé, il peint les effigies des conspirateurs pendus aux fenêtres du Palazzo Vecchio. Ayant la pleine confiance des Médicis, il continue à prospérer et commence à travailler, à la demande de Lorenzo de Pierfrancesco, un cousin de Laurent de Médicis, sur la première de ses grandes compositions « Le Printemps ». 

               

Il travaille alors sur des Madones à l’Enfant et complète son travail à partir de 1470 avec  Fortezza, des figures allégoriques de Piero Pollailo.

Il s’intègre rapidement à la cour des Médicis. En 1481, il est envoyé à Rome par Laurent le Magnifique, qui utilisait les grands artistes comme des émissaires diplomatiques. Il est envoyé avec Ghirlandaio, le Pérugin, pour décorer la fresque de la chapelle Sixtine avec les Scènes de la Vie de Moïse.

A son retour à Florence, Da Vinci est envoyé à la cour des Sforza à Milan et Verrocchio est à Venise. Il règne alors en maître incontesté à Florence. Il réalise notamment la « Naissance de Vénus » en 1484.

La mort de Laurent le Magnifique et l’arrivée au pouvoir de Savonarole, qui lutte contre la débauche influence l’art de Botticelli. Ainsi en est-il de « l’Adoration mystique » réalisé en 1501. Les Médicis ayant fui en 1494, l’artiste est livré à lui-même et à ses propres angoisses. La peinture s’assombrit.

Sans soutien financier, il ne joint plus les deux bouts. Florence est sous influence de Da Vinci ou de Michel-Ange.  Botticelli n’est plus dans la mouvance : on se passionne plus  que pour les arts et les sciences appliquées. On ne parle que de perspective, de sciences…

Botticelli au contraire met l’Etre humain au centre de ses toiles. L’espace n’est qu’un décor pour embellir les corps.  Les personnages volent, ils sont hors du temps. Les chevelures s’emmêlent, les corps deviennent transparents.

Dépassé, abandonné, il meurt en 1510 dans l’oubli. Son art a traversé les temps, comme un hymne à la beauté et à l’évanescence des sentiments.

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi.

 

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Medicis part 2 Verrocchio Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation