Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Dante
Publié par EF041008 le 20/9/2009
 Dante

Dante Alighieri est né en 1265 à Florence d’une famille noble mais sans fortune. Il mène la vie d’un jeune bourgeois puis de politique.
Chassé de Florence, il mène une vie d'errance et écrit son chef d'oeuvre la Divine comédie...



Dante Alighieri est né en 1265 à Florence d’une famille noble mais sans fortune. Orphelin de mère puis de mère avant l’âge de 20 ans, il passe sa jeunesse illuminée par l’amour qu’il porte pour Béatrice. Cette petite fille de 8 ans lorsqu’il la connait restera l’amour de sa vie, malgré sa mort précoce à l’âge de 24 ans.

Il mène la vie d’un jeune bourgeois, tourné vers les études, l’écriture et l’apprentissage des armes. Ce maniement des armes lui est utile dans une Toscane en proie aux luttes incessantes entre villes, de luttes sociales et de guerres régionales. Quand il naquit sa ville était aux mains des Gibelins, mais elle repassa aux mains des Guelfes, ces derniers n’arrivant même pas à se stabiliser.

Les Guelfes se divisèrent pour créer des Guelfes Noirs et Blancs, auxquels la famille de Dante était traditionnellement affiliée. Dante est membre du Conseil des Cent, avant d’être choisi comme Ambassadeur à San Gimignano, pour organiser la lutte des Guelfes contre les intrigues de Boniface VIII. Il devint ensuite Prieur de la République.

En 1301, le parti des Noirs prend le pouvoir à Florence avec l’aide du Français Charles de Valois, qui entre dans la ville en Novembre. Les Blancs sont bannis ou condamnés à mort. Absent de Florence, Dante sauve sa vie mais la sentence le met à mort. 


                         


Il entre dans une vie d’exil, de voyage à Vérone d’abord chez les Scaliger, puis à Bologne, Rimini, Ravenne. Il compose pendant ces années d’exil une grande partie de son œuvre, particulièrement la  Comédie (qui sera qualifiée de Divine). Celle-ci reflète l’errance du poète, les heures sombres que le pays traverse, les infidélités, trahisons et autres vilénies dont la nature humaine est capable

Cette Comédie relate l’odyssée du poète, perdu au milieu du chemin de la vie , traversant les cercles de l’enfer accompagné de Virgile, pour atteindre avec lui le Purgatoire et finalement le Paradis avec sa Béatrice. Les péchés sont vus au travers des péchés capitaux, mais avec un traitement particulier pour l’envie et l’orgueil.

Aux 9 cercles de l’Enfer correspondent 9 régions du Purgatoire : l’Antipurgatoire où l’on expie les péchés la négligence religieuse ou politique, les 7 terrasses des 7 péchés et le Paradis. Dans ce poème extrêmement structuré, les mots sont limpides et poétiques, l’intégration de passage véridique de sa vie ou de l’histoire italienne ajoute un intérêt encore plus grand.

L’écriture de ce poème, qui s’est fini peu de temps avant sa mort, lui a pris 15 ans. C’est une œuvre à prendre dans sa globalité, dans sa substance morale, dans son génie poétique. La langue y est d’un modernisme incroyable.

Il s’établit finalement à Ravenne chez les Da Polenta où il meurt en 1321 sans avoir pu retourner dans son pays.

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi

 

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Brunelleschi Machiavel Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation