Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Afghanistan
Publié par EF041008 le 28/10/2009
 Afghanistan

Cette terre montagneuse située au cœur de l’Asie Centrale, placée sur l’ancienne « Route de la Soie », est un brassage d’ethnies, de cultures et de religions différentes.

En 2000/ 1500 avant JC, elle est la voie de passage des tribus indo-européennes descendant vers le Pendjab par l’Hindou Kouch. Intégrée ensuite dans l’Empire Perse , elle fut ensuite conquise par Alexandre qui y fonda Alexandria, future Kaboul. Elle devint vers 250 av JC, le Royaume indépendant de Bactriane, de civilisation gréco-bouddhiste, créée de la rencontre d’éléments indiens et Helléniques.

C’est au IIe siècle qu’elle fut conquise par les Scythes, nomades indo-européens descendus de la Haute-Asie, et intégrée au Royaume des Kouchans jusqu’au Vie siècle. L’Afghanistan fut alors un lieu de diffusion du bouddhisme mahayaniste vers la Chine par les routes des Caravanes...



Dernières nouvelles en Afghanistan:
Capture du Commandant en chef des Talibans



Converti à l’islam au VIIIe siècle lors de l’occupation des Omeyyades, puis de celle des Turcs Ghaznévides  venus du Turkestan Occidental (XIe s), l’Afghanistan ne conquiert son indépendance qu’en 1747 lors du règne d’Ahmed Shah qui profita de l’écroulement des empires persans et moghols. Il établit alors une dynastie Durrani qui permit aux tribus pachtounes de s’imposer.

Mais ce pays nouveau fut l’objet de convoitises, notamment de la Russie et de la Grande-Bretagne qui souhaitait agrandir son empire des Indes. Après de nombreux essais de part et d’autres, les Anglais et les Russes concluent un pacte laissant à l’Afghanistan le rôle d’Etat tampon, mais sous demi-protectorat britannique.


                                 
                                     Afghanistan , 1878 , Collections New York Public Library


Ce n’est qu’en 1919 que la révolte contre les Britanniques menée par l’émir Amanoullah conduit à l’Indépendance de son pays. Ce dernier devient en 1923 roi d’Afghanistan. Dans la lignée kémaliste, il modernise son pays, ouvre l’éducation aux femmes mais se heurte aux résistances paysannes non préparées à une vie si moderne. Renversé en 1929, un nouveau régime moderne se créé en 1933 sous la coupe de Zaher Shah. 
                                                                 

Lors de la création des tracés de l’état afghans par les forces russes et britanniques, les tribus pachtounes, fondatrices de l’état afghan, ont été divisées entre l’Empire britannique et le royaume de Kaboul.  Lors de la création du Pakistan en 1947, suite à l’indépendance de l’Inde, l’Afghanistan saisit l’opportunité pour réclamer ses territoires pachtounes. 


           
                                        Collections New York Public Library

L’Union soviétique appuie cette idée de « état pachtoune » tandis que les Etats-Unis prennent le parti du Pakistan. L’Union Soviétique conclue en 1955 un accord de coopération militaire qui marque le début de l’infiltration soviétique en Afghanistan.

Dans les années 60, Zaher Shah rénove le pays en faisant une politique de grands travaux…mais seule une minorité en bénéficie. Les paysans, largement analphabètes,  résistent encore à cette modernisation.

Ces années 60 verront l’apparition de toutes sortes de mouvements politiques, religieux qui sont l’émanation de ce malaise grandissant de ce peuple. Le parti démocratique du peuple afghan (PDPA) est créé, soutenu par Moscou mais interdit en Afghanistan.  D’autres tendances apparaissent comme des mouvements maoïstes, islamistes…

Les années 70 verront l’établissement d’un nouveau monarque, Mohammed Daoud, qui prend le pouvoir en 1973 et impose un régime autoritaire où les partis politiques et religieux sont contraints au mutisme. Daoud se rapproche petit à petit du Pakistan et de l’Iran, ce qui irrite les Soviétiques qui l’avaient pourtant porté au pouvoir.


                                     
                                               Copyright Eric Bouvet, VII Network

Ce changement d’orientation de Daoud fera que les Soviétiques soutiendront le coup d’état contre lui en 1978, au cours duquel Daoud, sa famille et 3000 de ses partisans seront assassinés.

L’Afghanistan et l’Union Soviétique se rapprocheront à nouveau. Hafizullah Amin , leader du Khalk, s’impose et applique  un socialisme scientifique et laïc. Il prône l’émancipation des femmes et le mariage libre sans consentement familiale. Ce projet est rejeté par une partie de la population religieuse et rurale.

Cette situation inquiète les dirigeants soviétiques dont Léonid Brejnev. Suite à l’assassinat d’Amin, les Soviétiques interviennent en Afghanistan en 1979. Le monde est en pleine guerre froide ; les Occidentaux contestent fortement cette invasion : embargo sur les céréales, boycott des Jeux Olympiques de 1980 à Moscou, non ratification des accords de Salt II sur le désarmement américain…et vote en faveur d’un nouveau président Reagan qui mettra en place une politique en faveur des Moujahidin afghans…


                                           
                                                Copyright Alexandra Boulat, VII Network


Les Soviétiques ont des difficultés à se maintenir localement. Les Américains financent les mouvements religieux sunnites depuis le Pakistan ( Peshawar) et chiites depuis l’Iran. Localement des chefs de guerre s’organisent : Ahmed Shah Massoud , Amin Wardak, Ismail Khan, Haqqani…).

En 1986, l’URSS est en plein déconfiture, n’a plus les moyens de financer de telles opérations, où finalement les troupes soviétiques ne contrôlent que 15% du pays au prix de lourdes pertes. Mikhaïl Gorbatchev fait entrer son pays dans l’ère de la Glasnost, puis de la Perestroïka,  pour obtenir l’aide financière internationale.

En 1986, les troupes soviétiques vont entamer le retrait d’Afghanistan qui se déroulera jusqu’en 1989 où les derniers Chouravis ( russes en afghan) quitteront le pays. La disparition de l’URSS fin 91 scellera le destin de ce régime de Kaboul qui s’effondrera en 1992. 

                                        
                                        
                                               Copyright Benjamin Lowy, VII Network


Le pays est alors en proie à la division : religieuse entre chiite pro iraniens et sunnites pro pakistanais, ethniques entre les pachtounes majoritaires, tadjiks, descendants de Perses, ouzbeks, hazaras…

Dans cette confusion, les Taleban, étudiants en religion issus des écoles coraniques  Madrasas situées en zone pachtounes, se regroupent en 93 derrière le Mollah Omar (Mohammed Omar Akhunzadah) et soutenu par les Pakistanais.

Ils s’emparent en quelques années de la majeure partie du territoire. Seul Massoud, aidé cette fois-ci des Occidentaux, des Russes et de l’Iran parvient à résister dans le quart nord-est du pays (le Panjshir). C’est l’époque où les Grandes ONG sont en place en Afghanistan. Ainsi Médecins du Monde, créée par Bernard Kouchner, qui soutiendra cette résistance et aidera les populations locales.


                                     

                                             Copyright Balazs Gardi, VII  Network

Mais les Taleban mettent en place un régime ultra-fondamentaliste et archaïque fondée sur  la charia (loi islamique). Non reconnu par la communauté internationale, ce régime s’enfonce dans les extrémismes et la marginalité.

Ils abritent à partir de 1996 Oussama Ben Laden, accusé d’avoir réalisé les attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie. Ils seront alors sanctionnés par les Nations-Unies.

Le 9 septembre 2001, Massoud est assassiné et deux jours plus tard le 11  septembre, le monde entier assiste atterré aux attentats sur les deux tours jumelles du World Trade Center, qui feront plus de 3000 victimes à New York. 2 jours plus tard, la Maison Blanche dénonce Al Qaïda et menace l’Afghanistan de représailles s’ils ne rendent pas Ben Laden.

Le 19 Septembre, l’opération « Liberté immuable » est entamée à laquelle se joignent les Britanniques, les Français. En Novembre, les Américains pénètrent dans le pays. Les Nations-Unies organisent la réorganisation politique du pays. Parallèlement une force internationale sous commandement britannique, l’International Security Assistance Force ( Isaf) a été mise en place à Kaboul. 
                                       

                                          
                                                     Copyright Benjamin Lovy, VII network


Hamid Karzaï a été élu en 2004. Issu de la tribu pachtoune des Popolzaï, apparentée au clan des Durrani, il est le retour à une certaine forme politique en Afghanistan. C’est le premier président élu en Afghanistan.

En 2009, de nouvelles élections se sont déroulées et  Hamid Karzaï les a remportées.

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi.

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Istanbul, capitale européenne 2010 Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation