Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > New York > New York part 2
New York part 2
Publié par EF041008 le 12/4/2010
 New York part 2


Le 30 Avril 1789, George Washington prête le serment d’office au balcon du Federal Hall, devenant ainsi le premier président américain.

New York ne gardera pas longtemps le statut de capitale.Malgré sa déception, New York repart sur son essor économique. Elle connait une ascension fulgurante.

L’immigration monte en flèche. Des Anglais, des Irlandais, des Ecossais, puis des Allemands…tous n’ont qu’un objectif New York…Ils fuient la misère en Europe, la famine…

New York est la ville de tous les rêves. Des hôtels somptueux apparaissent, le luxe cotoie  la pauvreté. Peut importe, à New York on fait partie du rêve même si on est sans le sou.







                                                         HOTELS IN NEW-YORK?

                



Dernières nouvelles de New York:
Photographies au MoMA

Nouveautés livres

  New York, Portrait of a City  Guide du Routard New York 2011 Le Petit Futé New York
                                                     Cliquez sur les images


Peu de temps après l’annonce de l’Indépendance des Etats-Unis, George Washington,  qui n’avait pas digéré se faire battre par les Anglais à New York laissant cette ville aux mains de ces derniers, déclare New York capitale des Etats-Unis en 1785.

Le 30 Avril 1789, George Washington prête le serment d’office au balcon du Federal Hall, devenant ainsi le premier président américain. John Quincy Adams, arrivant en deuxième position , est vice-président. Dans son discours, Washington parle du caractère providentiel de ce qui vient de se passer, refuse d’être rémunéré et établit la tradition de prêter serment sur la Bible.

New York ne gardera pas longtemps le statut de capitale. C’est Philadelphie qui allait prendre le relai en attendant que Washington, choisi pour son emplacement « équitable » à mi chemin du Nord et du Sud, ne soit totalement prête.Malgré sa déception, New York repart sur son essor économique. Elle connait une ascension fulgurante. 


             
     

Le port a des navires qui partent vers d’autres mondes, l’Europe bien sûr, mais la Chine aussi. Le port devient le premier du pays.
La ville reçoit une immigration immense. Des Français fuyant la Révolution française, les guerres napoléoniennes ou la révolte conduite en Haïti par Toussaint Laventure ( beaucoup d’entre eux iront à la Nouvelle Orléans). Ils voient dans New York un moyen de s’enrichir.
 
Le commerce explose.
La bourse de New York voit le jour en 1820. Elle devient la plus importante du pays. La construction du canal Erie ( 1817-1825) permet de consolider la croissance de New York  sur toute la zone Est. Les New Yorkais n’ont plus besoin de passer par Montréal pour aller sur les grands lacs et la Vallée du Mississipi. New York est le port d’entrée du continent américain.

L’immigration monte en flèche. Des Anglais, des Irlandais, des Ecossais, puis des Allemands…tous n’ont qu’un objectif New York…Ils fuient la misère en Europe, la famine…
New York est la ville de tous les rêves. Des hôtels somptueux apparaissent, le luxe cotoie  la pauvreté. Peut importe, à New York on fait partie du rêve même si on est sans le sou.


                
New York : Histoires, promenades Anthologie et dictionnaire     New York : Itinéraires
                                         Cliquez sur les photos


 
Pour accueillir tous ces immigrants, il faut aménager la ville. La municipalité adopte un plan d’urbanisme en grille orthogonale qui s’achève en 1811.
Une spéculation immobilière commence. John Jacob Astor qui s’était enrichi dans le commerce de peaux, rachète un nombre incroyable de terres et devient le plus grand bailleur de Manhattan.

Mais cela n’a qu’un temps et la vie devient trop dure pour les plus pauvres. Coupés de leur famille européenne, sans argent, ils n’ont qu’un moyen d’expression : la révolte.
En 1849, des révoltes apparaissent à Astor Place : elles seront sanglantes. Les populations les plus riches refuseront par la suite de rester dans le quartier de Broadway ou des altercations régulières se faisaient sentir.
 
Les plus riches allaient profiter de la construction d’un nouveau parc pour s’installer dans le Midtown ou Upper East Side. Les pauvres eux s’entassent à Lower East Side dans des taudits.
La difficulté de vivre ensemble s’accroit encore avec la guerre de Sécession. Lincoln impose la conscription, le service obligatoire. Mais les riches peuvent racheter leur charge …ce qui accroit encore plus la rage des plus pauvres.


               
      

 
Des émeutiers mettent alors New York en feu. Les Irlandais incendient des bâtiments publics et la révolte fera près de 2000 morts. Le film de Scorcese « 
Gangs of New York » rappellent cette partie de l’histoire.

En 1886, la statue de la Liberté offerte par la France accueille les nouveaux arrivants à l’entrée du port de New York. Un nouveau centre d’immigration ouvre ses portes à Ellis Island. 2000 personnes par jour arriveront par cette île et y vivront les plus grandes angoisses et les plus grandes joies.

La première immigrante à passer à Ellis Island fut un e jeune Irlandaise de 15 ans : Annie Moore.Elle y reçu sa première pièce de 10$ en or. Ellis Island était aussi le lieu où l’on vérifiait que les migrants n’apportaient des maladies. Des inspections sanitaires étaient réalisées, conduisant quelque fois à des quarantaines dramatiques.


                     



                      


Dans les 20 dernières années du XIXe s, New York connait des changements radicaux. Le pont de Brooklyn est créé en 1883, le métro aérien « El » apparait, la ville réunit ses faubourgs …Brooklyn , le Bronx, Staten Island, le Queens et Manhattan vont se réunir administrativement pour créer la deuxième plus grande ville du monde après Londres.En 1904, le métro sous-terrain apparait, l’électricité s’installe à Broadway et les gratte-ciels apparaissent.

La course à la hauteur des immeubles est lancée : c’est un symbole de puissance. D’abord le World Building qui a 16 étages en 1890, puis le Waldorf Astoria qui a 17 étages, jusqu’au Woolworth Building en 1913 qui a 60 étages puis à l’Empire State Building qui compte 102 étages.

Les financiers de Wall Street et les magnats du transport ferroviaire contrôlent la ville. C’est dans ce cadre que de nombreuses familles immensément riches se créèrent. Ainsi les Vanderbilt, où le patriarche Cornelius, plus connu sous le nom de Commodore, qui était devenu  l’armateur le plus riche des Etats-Unis, avec des bateaux qui voguaient jusqu’en France, décida en 1844 de diversifier sa production dans le chemin de fer de la région de New-York, puis contrôla le Harlem Railroad et le Hudson River RailRoad. 

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi




  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent New-York part 1 New York part 3 Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation