Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > New York > New York part 3
New York part 3
Publié par EF041008 le 3/6/2010
 New York part 3


De 1910 à 1930 , l émigration massive d’un million et demi d’Afro-américains ( 10%de la population totale) vers les villes industrielles du Nord, accélérée par les industries de guerre créée d’importantes communautés, qui deviennent des guettos. New York n’échappe pas à la règle.













                                                         Hotels à New York?

                


Dernières nouvelles à New-York
Photographies au MoMA

Nouveautés livres
New York, Portrait of a City Guide du Routard New York 2011 Le Petit Futé New York                                                      
                                   Cliquez sur les images


De 1910 à 1930 , l émigration massive d’un million et demi d’Afro-américains ( 10%de la population totale) vers les villes industrielles du Nord, accélérée par les industries de guerre créée d’importantes communautés, qui deviennent des guettos. New York n’échappe pas à la règle.

La presse Yiddish établit des parallèles entre les discriminations des Noirs et des Juifs. De leur côté, les Noirs ont été sensibilisés au passé du peuple juif par la connaissance de l’Exode. Des spirituals assimilaient l’esclavage des Juifs en Egypte à celui des Noirs aux Etats-Unis. La population noire de New York s’imprègne de ces gospels.

Un mouvement artistique et littéraire , le Harlem Renaissance se développe dans la communauté noire.  Claude Mc Kay, né en Jamaïque puis s’étant installé à New York, écrit ses premiers poèmes et notamment "The Harlem Dancer" et "Invocation" qui l’imposa pour la première en tant que poète in 1917.

En 1919, pendant le "Red Summer", été au cours duquel la population noire fut victime de violences raciales, il publia "If we must die". Il encourage la rebellion contre l’ordre blanc. Avec lui les chantres de ce mouvement sont Langhston Hughes et Countée Cullen. 


              
 

Influencés par la Nouvelle Orléans, le ragtime et le Dixieland Jazz apparait dans les clubs de Harlem. Louis Armstrong, Jerry Roll Morton et King Olivier font des hits et sont des musiciens marquants de leur génération. Le blues apparait, puis le jazz. Une vraie fureur musicale apparait dans la population afro américaine.

Ce sont les Roaring twenties (« rugissantes années 20 »), qui sont aussi malheureusement synonymes de l’arrivée des gangsters à New York. Ainsi «Carlos « Little Man «  Marcello qui commença sa vie de mafieux à la Nouvelle Orléans avant d’aller s’installer à New York avec Franck Costello dans le racket des machines à sous. Al Capone recruté par le fameux Gang des Five Points ( cf Gangs of New York) aussi est la figure légendaire de cette période : jeux, prostitution, …tout est bon pour le racket.D’autres suivront comme Carlo Gambino, Charlie Luciano.

                      Wall Street : Les coulisses du krach de 1929   Histoire mondiale de la spéculation financière
                                          Cliquez sur les images

Toute cette période de prospérité  se transforme en une période assez malsaine et la crise éclate dans une société qui n’est pas préparée à subir la récession. Entre le 24 et le 29 Octobre 1929, le krach boursier fait chuter la bourse de 40%. Le système est amplifiée par le système d’achats à crédit d’actions. New York est en folie. Des émeutes éclatent à Wall street ; des rumeurs de suicides d’investisseurs apparaissent.

John Kenneth Galbraith dit qu’il s’agit du » jour le plus dévastateur dans l’histoire de la bourse de New York ».
Goldman Sachs, General Electric, General Motors voient leurs titres chuter de façon vertigineuse. Les grandes familles comme JP Morgan, Vanderbilt ou Rockefeller voient leur fortune fondre.

Les chômeurs atteignent un quart de la population active : ce chômage atteint surtout les jeunes et les Noirs, qui s’entassent dans des bidonvilles, que l’on nomme « hooverville », même au sein de Central Park.
L’administration municipale, sous la houlette de son maire d’origine italienne Fiorello La Guardia, fait des efforts pour construire des logements sociaux, des écoles, un aéroport.
 

 
                    


     

Parallèlement Roosevelt  gagne les présidentielles de 1932 et lance son new Deal. Il combat la criminalité, interdit la Prohibition, met le pays au régime sec coté finance, tout en créant des programmes de relance. A la foire internationale de New York en 1939, les 26 millions de visiteurs découvrent « le monde de demain » : une télévision, une portion d’autoroute à 7 voies, des réfrigérateurs, le plexiglas, le nylon ou le cellophane…

L’Amérique s’est remise en marche.
De nombreux musées apparaissent  suite à la création du MET au XIXe s: le Whitney, Guggenheim, MoMA…les richissimes américains du début du siècle ont acheté des tableaux, particulièrement des impressionistes, et les exposent dans des musées ou galeries.

La comédie musicale fait son apparition particulièrement à Braodway.george et Ira Gershwin donne l’impulsion au théâtre musical dans les années 20.   Beaucoup d’acteurs iront après le krach de 29 à Hollywood sur la côte Ouest. Mais Broadway restera le lieu du lancement de nombreuses comédies musicales. Les grands succès seront : West Side story, Chorus Line, The Phantom of the Opera, the Color Purple, The Lion King ou Mamma Mia !


                     Made in USA     C'était Broadway
                                              Cliquez sur les images


Parallèlement le jazz prospère. Des concours musicaux apparaissent: Ella Fitzgerald , Count Basie, Billie Holiday, Benny Goodman sont au devant de la scène. C’est dans un de ces concours qu’est découvert Franck Sinatra, qui chantera plus tard New York New York , le quasi hymne de la ville.La période de la Seconde Guerre Mondiale est faste et les richesses affluent à New York.

Les intellectuels européens affluent aussi. L’immigration juive reprend fuyant le nazisme. L’Europe est détruite et les Etats-Unis deviennent le gendarme du monde. L’ONU se crée à New York sur l'île de Manhattan.

New York voit se développer des chaines de radio, puis de télévision qui s’installent dans la ville : CBS, ABC, NBC. New York devient le centre de la création et des médias. Elles influent sur le monde. Pendant le conflit vietnamien, l’Amérique est en plein désarroi. C’est la période de la Beat generation ( cf Jack Kerouac) . Le public apprend les atrocités commises.


 
                         Le World Trade Center : une cible monumentale  Les héros sacrifiés du World Trade Center


Le New York Times met en cause le Président et publie des documents secrets qui justifiaient l’intervention au Cambodge. Peter Davis dans son reportage «  Hearts and Minds » interview des soldats de retour du Vietnam. Ce reportage inspirera Coppola pour son film Apocalypse Now.

Le New York Times est à nouveau au cœur de la mise au grand jour du rôle de la CIA dans agissements au Chili, qui inspirera le film « Missing ».
Rien n’arrête New York. La construction des tours jumelles du World Trade Center en 1973 représente cette puissance financière, politique et économique.
 
Mais c’est un colosse aux pieds d’argile. D’autres villes prennent la relève aux Etats-Unis.
De nouvelles vagues d’immigration d’origine asiatique arrivent à New York. Ils créent notamment un des plus importants quartiers chinois des Etats-Unis. En 1990, les New Yorkais élisent leur premier maire noir, David Dinkins. Rudolph Giuliani le suivra et donnera à New York un nouveau visage. La criminalité baisse énormément et les finances sont assainies. La ville redevient un phare dans le monde. De nombreuses séries américaines montrent la police de New York qui est devenue connue dans le monde entier.



                    

 
Le 11 Septembre 2001, devant les yeux effarés du monde entier, deux avions, détournés par des terroristes commandités par Ben Laden, viennent percuter le symbole de la réussite de cette ville et du système américain : les tours jumelles du World Trade Center. Une attaque identique détruit partiellement le Pentagone et un dernier avion s’écrase, visant la Maison Blanche. L’Amérique est touchée en plein cœur.

Le nouveau maire de New York Michael Bloomberg doit gérer la situation. Cet attentat a été un séisme dans les esprits américains et dans le monde entier. Aujourd’hui, New York a tenu le choc. Les New Yorkais ont été solidaires.
New York doit aujourd’hui comme toutes les villes du monde faire face à toutes les crises et perturbations financières qui secouent la planète. Mais elle reste la ville où tout est possible, la ville où n’importe étranger se sent intégré à la Big Apple.

Cet article a été écrit par Emmanuelle Falsanisi





  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent New York part 2 Gangs of New York Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation