Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Douglass
Publié par EF041008 le 24/10/2008
Douglass

Frederic Douglass est né esclave dans le Comté de Talbot(Maryland) vers 1818.

Finalement en 1846, avec la complicité d’amis esclaves affranchis, il réussira sa deuxième évasion.

Une fois libre, il rejoint New Bedford (Mass) où il intègre plusieurs associations. Il livre à Nantucket son premier discours au Congrès anti-abolitionniste du Massachussetts...

Inclut une vidéo sur F.Douglass







Frederic Douglass est né esclave dans le Comté de Talbot(Maryland) vers 1818. Il est loué à différents maîtres, mais sa vie est ponctuée de rencontres capitales.
 
Il est employé dans une famille, dont la maîtresse de maison lui enseigne les rudiments de la lecture. Il n’aura de cesse de savoir lire couramment. La lecture des journaux et le quotidien dans les plantations structureront ses positions anti-esclavagistes.

En 1836, il tente une première fois de s’évader, mais il est repris et fait une semaine de prison. Il est libéré par un de ses anciens maîtres.

F.Douglass est envoyé à Baltimore, sur des chantiers navals.
Finalement en 1846, avec la complicité d’amis esclaves affranchis, il réussira sa deuxième évasion.

Une fois libre, il rejoint New Bedford (Mass) où il intègre plusieurs associations. Il livre à Nantucket son premier discours au Congrès anti-abolitionniste du Massachussetts.

Il acquiert rapidement une réputation d’orateur et participe au projet des «Cents Conventions ». Il effectuera une tournée de 6 mois à travers l’Est et le Midwest des E.U.
 
Il soutient le mouvement féministe américain lors de la Convention de Seneca Falls.
 En 1846, il publie une première autobiographie : «Récit de la vie de Frederic Douglass écrit par lui-même », cet ouvrage qui provoque un scandale. Le succès de son livre ( 11000 exemplaires vendus) l’oblige à se réfugier en Europe, passionnant et fascinant son auditoire en parlant des conditions de vie des esclaves.
 
 
                           

 
Il tisse des liens avec le nationaliste irlandais Daniel O’Connell.
 
De retour en Amérique, il se lie avec Lysander Spooner, célèbre anarchiste, libertaire et abolitionniste. Il se rapproche aussi de John Brown, célèbre abolitionniste, utilisant les actes armés pour défendre la cause; en 1859, J.Brown essaye de lancer une insurrection d’esclave mais n’y parviendra pas et finira pendu, et ce malgré une demande de grâce de Victor Hugo et un plaidoyer de Henry David Thoreau (Concord, Mass).
 
Durant la guerre de Sécession, Douglass mène une campagne active pour autoriser les Noirs à combattre auprès de l’Union. En 1862, l’esclavage est finalement aboli.

Après la Guerre Civile, Frederic Douglass occupe plusieurs postes importants. Il devient président de la Freedman’s Savings Banks, Marshall de District de Columbia, consul général de la République d’Haïti. Il soutient la campagne présidentielle d’Ulysses Grant.

Puis en 1872 à 54 ans il se présente à la présidence des E.U, comme colistier de la première candidate femme à la présidence.

Il s’éteint à 77 ans à Washington D.C.

Article écrit avec la contribution d'Agnès Bressot


 

 
  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Beecher stowe Homer Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation