Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
DeMille
Publié par EF041008 le 20/11/2008
DeMille

  Cecil Blount DeMille est né en 1881 à Ashfield, MA. Ces parents Henry Churchill et Matilda Beatrice DeMille étaient auteurs dramatiques et il grandit dans le milieu du spectacle.

Mais il obtient ses lettres de noblesse en créant  en 1923 sa première super production « Les Dix Commandements » (« The Ten Commandments »), épopée biblique, où il montre un talent inégalé pour les décors grandioses et les foules de figurants
...





Cecil Blount DeMille est né en 1881 à Ashfield, MA. Ces parents Henry Churchill et Matilda Beatrice DeMille étaient auteurs dramatiques et il grandit dans le milieu du spectacle.
 
Son père mourut quand il avait 12 ans et sa mère, devant supporter seule la charge de famille, ouvrit une école pour filles et une compagnie de théâtre.

Cecil B. DeMille suit son frère à la New York Academy of Dramatic Arts à l’âge de 19 ans. Pendant 12 ans, il fait ses premières expériences comme acteur ou manager dans le théâtre de sa mère. 

En 1913, Jesse L.Lasky, Samuel Goldwyn and DeMille forment le Lasky Film Company, qui allait devenir par la suite Paramount Pictures. C’est à ce moment qu’il produit « Le mari de l’Indienne » (« The Squaw Man »), codirigé avec Richard Apfel, qui fut un grand succès commercial. 

            
           Jesse Lasky and the Lasky film company, Library of Congress


Mais il obtient ses lettres de noblesse en créant  en 1923 sa première super production « Les Dix Commandements » (« The Ten Commandments »), épopée biblique, où il montre un talent inégalé pour les décors grandioses et les foules de figurants (il reprendra ce film en version couleur dans les années 50).  Il réitèrera  ses exploits de production pharaonique dans plusieurs films, et notamment Cléopâtre en 1933.
 
Le grand talent de Cecil B. DeMille est de savoir trouver des talents inconnus  et de les faire devenir stars. C’est ainsi qu’il développe la renommée de Gloria Swanson, avec laquelle d’ailleurs il joue dans le classique « Sunset Boulevard » en 1950.

Il reste très fidèle à bon nombre d’acteurs, notamment Ian Keith (originaire comme lui de Nouvelle Angleterre), Henry Wilcoxon (le Marc Antoine de « Cléopâtre »), Julia Faye («  Union Pacific ») mais aussi des stars confirmées comme Claudette Colbert, Gary Cooper, Paulette Goddard et Charlton Heston.

                            Cecil B. DeMille: A Life in Art   Cecil B. Demille's Hollywood
                                                          Cliquez sur les images
           
 
La fin de sa carrière cinématographique est  marquée par un gigantisme de super productions, notamment dans « Samson et Dalila » en 1949, « Sous le plus grand chapiteau du monde » en 1952 et le remake des« Les Dix Commandements ».

Ces films sortent en pleine période d’enquêtes de la Home Un-American Committee  (crée en 1938 avant la deuxième guerre mondiale pour traquer les extrémismes, ce comité prend une dimension nouvelle en 1947 en menant une enquête à Hollywood). En 1950, Cecil DeMille et Joseph L. Mankiewicz (aidé de John Ford ) vont s’affronter au sujet du serment d’allégeance au Président  Truman et de façon plus globale au soutien au Maccarthysme. Ces querelles se passent dans un climat de grande peur due à la suspicion  constante, qui pousse de nombreux acteurs à quitter les Etats-Unis.

« Les Dix Commandements » est  vraiment un film marquant de sa vie : succès de ses débuts, son remake va lui permettre de remettre à l’honneur des acteurs et auteurs  blacklistés à l’époque McCarthy. C’est aussi le film qui le verra chuter : il fait une attaque cardiaque en Egypte lors de son tournage qu’il pourra toutefois terminer.

Le dernier film qu’il produit est  «The Buccaneer » dont il laisse la direction à son gendre Anthony Quinn (mari de sa fille Kathleen DeMille).
Cecil DeMille meurt en Janvier 1959.

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent King Irving Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation