Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Johnson Reagon
Publié par EF041008 le 20/11/2008
Johnson Reagon

Bernice Reagon est née pendant la deuxième guerre mondiale près d'Albany, Georgia, dans une famille de huit enfants, dont le père était un prêtre Baptiste.

La trame de la musique de Bernice Johnson Reagon est faite de résistance afro-américane à l'oppression et de recherche de justice.

Elle devint membre des Original Freedom Singers organizé par Cordell Reagon et voyagea dans tout le pays pour supporter l'organisation étudiante Student Non violent Coordinating Committee (SNCC). Elle participa au mouvement des Civil Rights dans sa région natale d'Albany
.

Photos credit : Philippe Piazza  



Bernice Reagon est née pendant la deuxième guerre mondiale près d'Albany, Georgia, dans une famille de huit enfants, dont le père était un prêtre Baptiste. Le socle culturel, spirituel et intellectuel de sa jeunesse va se faire sur trois briques: la maison, l'église et l'école. 

La musique de Bernice Johnson Reagon prend son origine dans la lutte afro-américaine contre l'oppression et la recherche de la justice qui commenca pendant la période d'esclavage, continua pendant la période de ségrégation raciale et de lutte pour les droits civiques des minorités pendant la période des années 50 et 60. La musique était alors un fort ciment de contestation et d'accompagnement de ceux qui luttaient et étaient souvent emprisonnés.

Le travail et la musique de Bernice Reagon's Johnson continuent de se baser sur la recherche de paix, de justice et de tolérance pour tous-qu'ils soient enfants, travailleurs, pauvres ...

Sa mère avait eu un piano pour sa soeur aînée quand elle était petite, toutefois c'est à l'école et à l'église que Bernice encra son style. Elle y chantait a capella, sans instruments. 

Dans le même temps, son monde s'ouvrait grâce à la radio, aux disques qui émergeaient et à la télévision naissante. Elle adorait les chants du 20th century quartet ainsi que ceux des groupes locaux. Sa chanteuse de Gospel phare était la divine  Mahalia Jackson et les Staples Singers.

Elle est baptisée à l'âge de 11 ans et rejoint l'église ainsi que la chorale que sa soeur Fannie avait formée. Rentrant au collège à l'âge de 12 ans, elle passe une audition pour rentrer dans une chorale de chant classique, où elle est soliste contralto. Bernice se perfectionne au chant et apprend des airs italiens, mais ne lâche pas pour autant sa chorale paroissiale ni le chant Gospel.

En 1961, le Mouvement des civil rights arriva à Albany, Georgia, and Bernice était unes des leaders de ce mouvement. Elle a été arrêtée et mise à la porte de son collège pour activisme. En prison, elle se rendit compte de la force des chants traditionnels comme moyen d'expression.

Elle devint membre des Original Freedom SIngers organisé par Cordell Reagon et voyagea à travers le pays pour supporter l'organisation estudiantine, Student Non Violent Coordinating Committe (SNCC). Elle participa au mouvement des droits civiques à Albany, Georgia. 

En 1966, Reagon organisa avec Anne Romaine un festival ititnérant interracial le Folk Festival. Ils organisaient des concerts dans le sud des Etats-Unis avec des chanteurs et musiciens de toutes les races.

C'est à ce moment que Bernice Reagon Johnson créa un groupe de femmes noires chantant a capella, The Harembee Singers ( Harembee voulant dire en Swahili "on s'y met"). Ce groupe chanta pour le mouvement des Black Power/ Black Studies dans les années 60 et 70.
 
Ayant déménagé à Washington DC pour y poursuivre ses études, elle fonda en 1973 le "Sweet Honey in the Rock" , un groupe internationalement connu de femmes chantant a capella. Bernice se retira de ce groupe en 2004 après 30 ans de présence.


                                 
                                    Photos credit : Philippe Piazza


Experte en musique afro-américaine, Bernice Johnson Reagon a écrit de nombreuses publications et fait de nombreux disques pour transmettre l’histoire et la sensibilité du peuple afro-américain : Voices of the Civil Rights Movement: Black American Freedom Songs (Smithsonian National Conference and Archive Collection 1980),  African American Sacred Song Traditions (NPR/Smithsonian Radio Series, CD collection, and SITES traveling exhibition 1994-98).

Pendant toute sa vie, elle a reçu des marques de reconnaissance pour son travail pionnier en tant qu'artiste et professeur de la culture afro-américaine; ainsi le MacArthur Fellowship (1989), le Heinz Award for Arts and Humanities ( Heinz Foundation, 2003, cf
Teresa Heinz Kerry) et le Leeway National Award for Women in the Arts, 2000 et la Presidential Medal en 1995 pour sa contribution humaniste au monde.

Visitez le site Bernice Johnson Reagon:
www.bernicejohnsonreagon.com

Photos credit : Philippe Piazza



  

  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Heinz Kerry H.Clinton Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation