Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Provence Cote d'Azur > Provence, création de Marseille
Provence, création de Marseille
Publié par EF041008 le 19/11/2008
Provence, création de Marseille

Fondée par les Phocéens, cette région deviendra romaine.Le Christiannisme s'établit petit à petit avec des zones de grande influence comme le monastère des îles de Lérins.Les raids sarrazins perturbent cette tranquillité jusqu'à l'arrivée de Charles Martel...

Inclut une vidéo d'Arles.








 
Webcam de Menton
http://www.plagesdementon.com/


Les premières traces d’occupation humaine se situe à Nice (à Cimiez notamment) et remontent à 1000 ans avant JC. Les marins grecs originaires de Phocée, ville ionienne d’Asie mineure (Turquie actuelle) ont fondé un comptoir à Massalia, Marseille (600 av JC).
 
Ils vont fonder ensuite Nikaïa (Nice), Antipolis (Antibes), Athénopolis (Saint-Tropez), Taurentum  (Bandol), Kitharistat (La Ciotat) et Agatha (Agde). Aix sera fondée par un peuple celto-ligure, les Salyens, au IIIe siècle avant JC mais sera reprise en 122 par les Romains (qui la baptisèrent Aquae Sextiae).
 
Les Romains à ce moment contrôlaient toute la région et lui donnèrent le nom de Provincia Romana (d’où Provence); cette partie des Provinces romaines s'appelle Braccata, du nom d'un vêtement porté dans cette région la Bracca ( braie) , tandis que les Provinces plus au Nord s'appellent Comata ( chevelue), du fait des cheveux longs que les Barbares portaient. Sous Auguste, cette région s'appellera la Narbonnaise. Aix constituera une base arrière pour Marseille, mais sera aussi sa principale rivale, ce dont les Romains sauront tirer partie quand Marseille prendra trop d'importance.

                    
                                                                      Nice Cimiez


Au Ier siècle avant JC, la région est en proie aux invasions barbares (tribus germaniques, Teutons, Cimbres). En 58, la Narbonnaise est placée sous le commandement de Jules César, qui souhaite reconquérir la Gaule « chevelue ». En 53, le triumvirat (organe de gouvernement romain) fut ébranlé par la mort de Crassus et Pompée fut nommé finalement seul consul ; il somma César de laisser son armée, ce qu’il refusa et la guerre entre Pompée et César commença.


Dans cette tourmente, les Marseillais prirent le partie de Pompée et durent donc lutter contre César. Cette guerre fut perdue par Pompée et les Marseillais  résistèrent longtemps. Face aux risques d’invasion ligures, gauloises et teutonnes, les Marseillais capitulèrent.


                
                                     Arles, Crédit photos web-Provence


Les premiers siècles du premier millénaire voit la romanisation de la région. Arles, dont l’importance est accrue,  et Marseille sont rattachées à Vienne  et  Aix devient la capitale de la Narbonnaise seconde.

A partir du IIe siècle avant JC, les Romains s’installent dans la région et apportent leur influence, voies romaines, temples, villa et organisation administrative…Ils continuent à cultiver la vigne que les grecs avaient apportée.

A cause de cette romanisation, le christiannisme fait des progrès assez lents, bien qu’il ait pénétré la région au Ier siècle. C’est Arles qui va avoir une grande influence religieuse à partir du IVe siècle, car c’est dans cette ville que vient s’installer le préfet des Gaules, fuyant Trèves battue par les invasions. Marseille n'est pas en reste avec l'influence monastique de Cassien.

 
                            
        

De nombreux débats religieux naissent à ce moment qui conduiront à la constitution de grandes tendances monastiques avec le « courant » de Saint-Benoît d’un côté et celui de Saint-François d’Assise de l’autre. Les évêques résistent aux invasions barbares, notamment Césaire, évêque d’Arles de 503 à 542.

On se structure autour de la religion chrétienne et sur des évêchés. L’implantation du christianisme est facilitée par la conversion de l’Empereur Constantin.

Autour de 410, le futur
Saint-Honorat fondait le premier monastère de Provence dans une des îles de Lérins. Ses moines allaient être formés sur l’île et allaient influencer la région. 



                                 
                                              Credit Photo Abbaye du Lerins



Malgré les invasions Wisigoths, Burgondes, Ostrogoths et franque,  la région garde une certaine forme d’indépendance. Le VIe siècle ne fut pas de tout repos pour la région puisqu’une vague de peste dévasta et affaiblit  le pays.
 
C’est à ce moment que les Sarrasins commencèrent leurs raids. Ceux-ci, basés dans le massif des Maures, continuèrent jusqu’au VIIIe siècle et Charles Martel tenta de les repousser. Ce n’est qu’en 736/739 que Charles Martel soumet la Provence et la rattache de manière durable à l’Empire franc
.

Cet article a été ecrit par Emmanuelle Falsanisi.

 



  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Provence Côte d'Azur Provence et Comté de Nice Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation