Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Mercantour
Publié par EF041008 le 29/5/2009
 Mercantour

Le Parc National du Mercantour, créé en 1979,  s’étend sur deux départements et permet de découvrir un espace préservé d’une grande diversité de par sa proximité de la Méditerranée et des Alpes : vallées glaciaires, lacs et gorges, forêts et pâturages d’altitude sont les terrains de jeux des mouflons, chamois et aigles royaux..

Ce Parc comprend 7 secteurs territoriaux : Roya-Bevera, Vésubie, Haute Tinée, Moyenne Tinée, Haut Var et Cians, Haut Verdon et Ubaye. Il regorge de merveilles culturelles comme les gravures rupestres de la Vallée des Merveilles et est délimité par des villages dont les églises rivalisent de beauté grâce aux peintures des Bréa.

© HLanteri

Inclut une vidéo de bouquetins










Le Parc National du Mercantour, créé en 1979,  s’étend sur deux départements et permet de découvrir un espace préservé d’une grande diversité de par sa proximité de la Méditerranée et des Alpes : vallées glaciaires, lacs et gorges, forêts et pâturages d’altitude sont les terrains de jeux des mouflons, chamois et aigles royaux..

Ce Parc comprend 7 secteurs territoriaux : Roya-Bevera, Vésubie, Haute Tinée, Moyenne Tinée, Haut Var et Cians, Haut Verdon et Ubaye. Il regorge de merveilles culturelles comme les gravures rupestres de la Vallée des Merveilles et est délimité par des villages dont les églises rivalisent de beauté grâce aux peintures des Bréa.

L’arrivée de l’homme dans cette région remonte au IIIe millénaire avant notre ère . Ce sont les hommes du Chalcolithique ( âge du cuivre) qui ont gravé, au pied du Mont Bégo, les milliers de symbole, gravures rupestres de l’âge de bronze de la Vallée des Merveilles.

Ces merveilles ont été découvertes par Clarence Bicknell ( 1842-1915), pasteur anglican et botaniste, qui avait beaucoup voyagé jusqu’en Nouvelle Zélande, et passait ses hivers sur la Riviera. Henry de Lumley a travaillé sur ces gravures figuratives au nombre de 40 000, qui regroupent des bovidés, des réticulés ( des terres) ou des armes ( notamment le poignard) ; il y a aussi une représentation anthropomorphe qui représente un « sorcier ».


Les villages du Mercantour suivront de loin l’histoire de la Provence , Côte d’Azur, à l’exception de Barcelonnette qui fut bâtie en 1231 et qui tiendra son nom de la ville catalane dont Raymond-Bérenger IV, Comte de Provence était issu ( cf les Bâtisseurs) .


                               
                  Lac des Bresses                                                La Vésubie au dessus de la Vacherie
                  
© HLanteri                                                        de la Madone, © HLanteri


A partir de 1430, des peintres, dont certains sont précurseurs de la Renaissance, couvrent les murs des chapelles de la région de merveilles artistiques. La famille Bréa est le porte drapeau de cette période. On peut voir ces peintures :

      -          soit en prenant un chemin qui suit les Trois vallées ( Esteron, Vésubie et Tinée) : ainsi à Saint-Martin de la Vésubie, véritable porte d’entrée du Parc du Mercantour, petit village de montagne situé à 1090 m d’altitude, où l’on peut admirer de beaux linteaux sculptés, des porches et des maisons gothiques, ainsi que de belles fontaines ; ou encore à Roure, village montagnard, qui abrite une église baroque.


-         
Soit en suivant le circuit des Gorges( Gorges du Cians, de Daluis, de la Roudoule)


-         
Soit en remontant par l’arrière pays niçois par Sospel  et Lucéram.

En 1860, Cavour a obtenu de conserver au Piémont les crêtes du Mercantour, permettant ainsi à l’Italie de garder une ligne défensive. La France revendiquera ces terres entrainant une militarisation italienne de la région. Ce n’est qu’en 1947 ,par le Traité de Paris , que la France récupèrera tout le versant méridional du massif du Mercantour.

Ces tensions diplomatiques n’ont pas empêché l’arrivée des touristes venus chercher le bon air et la fraîcheur dans l’arrière Pays. Ainsi les touristes s’installent dans la " Suisse niçoise » dans la Vallée de la Vésubie. Cela devient un haut lieu de l’Alpinisme avec des sommets qui atteignent 3000m d’altitude. 
   
 
  
  Le Saint-Robert, © HLanteri                                Le petit lac de la tête du Barn,© HLanteri

La recherche d’une nature intacte motive les pas des randonneurs :

     -          les pelouses alpines sont le foyer des marmottes , lièvres, perdrix et chamois ; le loup n’est jamais loin…et les animaux veillent.


-         
les lacs, peu renouvelés, abritent des grenouilles , des ombles chevaliers qui se plaisent dans les eaux froides des lacs d’altitude ;


-         
les forêts de mélèze, de pin cembro, d’épicéa abritent les tétra-lyres , les loirs qui serpentent au milieu des airelles et des myrtilles ;


-         
les gorges et les torrents abritent les salamandres , les truites, les faucons, le hibou grand-duc, les martinets …


-         
tandis que la garrigue, influence directe de la méditerranée proche, loge l’olivier et le chêne vert.

  
       
 
        Mélèzes de Barchenzane                                                  Sentier de Saint Pierre dans Val d'Allos
       
©HLanteri                                                                         ©HLanteri                               


 Ce paysage de montagnes  érodé par les vents et les précipitations, marqué par  les glaciers et  découpé par les torrents souvent violents a ému les plus grands auteurs en recherche d’authenticité : ainsi Simone de Beauvoir, André Gide.

Le peintre  Alexis Mossa et son fils Gustave Adolf Mossa  sont les témoins de cette beauté.




  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Provence et technologies Alpilles Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation