Very Important People on a Very Important Planet
french english Flux RSS
Recherche
- Themes -
Infos
Connexion
Galerie Photo
Régions du monde > Provence Cote d'Azur > Renoir, Provence des peintres
Renoir, Provence des peintres
Publié par EF041008 le 10/1/2009
Renoir, Provence des peintres

Pierre auguste Renoir est né à Limoges en 1841. Issu d'une famille modeste, il est mis en apprentissage dès 14 ans dans une fabrique de porcelaine.Huit ans plus tard en 1862, il rentre à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris.

Après la forêt de Fontainebleau, sa deuxième source d'inspiration sera "La Grenouillère". A ce moment il atteint l'apogée de sa période impressionniste  tentant de survivre au milieu d'une grande précarité
...













Pierre auguste Renoir est né à Limoges en 1841. Issu d'une famille modeste, il est mis en apprentissage dès 14 ans dans une fabrique de porcelaine.

Huit ans plus tard en 1862, il rentre à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris. Son destin est tracé. Il rencontre Sisley, Bazille et Monet.
En 1864 il expose au Salon d'Automne sa première oeuvre, 'L'Esmeralda", qui connait un vrai succès, mais il la détruit.

                          
                             Lise à l'ombrelle   1867           Self-portrait  1876


En 1868, il expose lors d'un salon "Lise à l'Ombrelle" représentant  sa maîtresse.

Deux personnes importantes  fréquentent ce salon: Emile Zola et son éditeur, Georges Charpentier. Leur rencontre lui donne accès aux salons très parisiens, mais n'améliore pas sa situation financière.


Renoir peint énormément, il profite de toutes les occasions, il aura une production pratiquement au moins aussi prolifique que celle de Picasso. Les femmes l'inspirent passionnément mais il passe des heures aussi à peindre des paysages.

Après la forêt de Fontainebleau, sa deuxième source d'inspiration sera "La Grenouillère". Un café-bal très prisé par les parisiens, possédant des cabines de bains. Il y peint en plein air , les hommes en costumes de bains qui se rafraîchissent dans la Seine et les jeunes modistes coquettes qui dansent dans les guinguettes. On retrouve cette ambiance dans "Les Canotiers à Chatou" ou "Le Moulin de le Galette".

 

            Le Moulin de la galette , 1876

A ce moment il atteint l'apogée de sa période impressionniste  tentant de survivre au milieu d'une grande précarité. 
 Il choisit d'abandonner le mouvement Impressionniste, pour réintégrer le Salon Officiel. Il obtient de plus en plus de commandes.
Pissaro dira : " Renoir a un grand succès au Salon, je crois qu'il est lancé, c'est si dur la misère".


En 1880, il rencontre Aline Charigot qu'il épousera dix ans plus tard.
Financièrement plus à l'aise, il entreprend de voyager dans le Sud de la France et en Algérie, sur les traces de Delacroix qu'il admire profondément.


En 1883, c'est la période dite "sèche ou Ingresque" de Renoir. La cassure avec l'Impressionnisme est définitive. Renoir estimant être dans" une impasse".
Dans le Sud, il sympathise avec Cézanne, chez qui il se rend régulièrement à "L'Estaque".
En 1885, Renoir est père pour la première fois. Son fils Pierre sera un acteur, membre de la troupe de Louis Jouvet et fondera avec une de ses épouses (M.L Iribe) "Les Artistes Associés".

                     Pierre-Auguste Renoir, 1841-1919    Renoir
                                           Cliquez sur les images

Renoir reproduit avec tendresse les étapes de la maternité.

Malheureusement, cette période dont l'oeuvre marquante sera " Les Grandes Baigneuses" est un échec. Son marchand, Durand-Ruel lui demande de modifier son style. Il en résulte " Les Jeunes Filles au Piano", que l'Etat achètera et exposera au Musée du Luxembourg.

En 1894, Renoir est de nouveau père d'un petit garçon: Jean, grand réalisateur notamment de "la Règle du Jeu" et de "La grande Illusion". Il publiera le récit de la vie de son père.


Renoir entre dans la période de sa consécration. Le talent de Renoir est reconnu au-delà des frontières métropolitaines. Des collectionneurs Suisses et Américains acquièrent ses oeuvres.

En 1901, naissance de Claude (dit Coco) qui sera un temps assistant réalisateur et directeur de production, il sera surtout le grand spécialiste de son père , réalisant le premier recensement de ses oeuvres.

     
    Claude Renoir en clown , 1909              Jeunes filles au piano, 1892


Renoir souffre d'arthrite sous une forme évolutive très rapide et terriblement handicapante. Il s'attachera des pinceaux sur les mains ( à l'aide de bandelettes) pour continuer à peindre.

Il souffre aussi d'une vision déficiente.


 La chaleur lui étant conseillée, il décide d'aller vivre dans le Sud, dans un premier temps à Grasse, puis au Cannet (en 1902), il finit par s'arrêter à Cagnes sur mer.

Il fait l'acquisition en 1907, d'une maison "Les Colettes". C'est par hasard, en peignant sur le versant opposé de la Cagnes qu'il aperçoit cette propriété, dont les oliviers noueux et les genets abondants l'émeuvent. Il arrache le domaine à un promoteur immobilier pour s'y installer jusqu'à sa mort.

 L'oeuvre de Renoir est lumineuse, dans sa propriété il accueille tous ceux qui passent.
En 1913, Vollard lui demande de tenter la sculpture. Il lui présente Guino, jeune sculpteur espagnol. L'entente est immédiate. Malgré le handicap de ses mains, Renoir produit des esquisses que Guino modèle. Vollard éditant les oeuvres en bronze.


Depuis 1905 il n'a plus l'usage de ses jambes. Sa fin de vie est attristée par la Première Guerre Mondiale. Ses deux fils y seront grièvement blessés, Pierre y perdant un bras.
Mais il continue à mettre toute son énergie dans la peinture te la sculpture.

Dans un premier temps inhumé à Cagnes , le couple Renoir repose désormais à Essoyes dans l'Aube.


Cet article a été écrit par Agnès Bressot.



  Voir cet article en format PDF Imprimer cet article Envoyer cet article

Naviguer à travers les articles
Article précédent Bréa, Provence des peintres Jeanne de Naples Article suivant
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation